Ursula von der Leyen, European Commission President, Alexander De Croo, Belgian Prime Minister and Mark Rutte, Prime Minister of the Netherlands, meet farmer reoresentatives

Jean Delaunay

Von der Leyen chante une ode aux agriculteurs et promet d’agir pour apaiser les protestations

La chef de la Commission, Ursula von der Leyen, a rencontré les représentants des agriculteurs à la fin du sommet européen, promettant de nouvelles initiatives à venir dans le but d’éteindre les flammes après une journée de manifestations à Bruxelles.

Von der Leyen était accompagnée du Premier ministre belge Alexander De Croo, qui a initié la rencontre, et du Premier ministre néerlandais Mark Rutte immédiatement après la clôture du Conseil européen jeudi (1er février).

S’adressant aux journalistes, De Croo a souligné que l’agriculture est aujourd’hui confrontée à une « lasagne » de problèmes allant du fardeau de la mise en œuvre du Green Deal à la réglementation excessive.

« Les agriculteurs veulent être partenaires de la transition climatique, je n’ai vu aucun agriculteur qui n’aime pas la nature, ils vivent de la nature », a-t-il déclaré, ajoutant que leur situation financière est cependant extrêmement difficile.

Lors de la réunion, les représentants des agriculteurs ont souligné l’importance de placer l’agriculture au centre des politiques agroalimentaires de l’UE, selon L’Observatoire de l’Europe de source proche.

Bien qu’ils aient salué en principe des initiatives telles que le dialogue stratégique récemment lancé par von der Leyen, selon la source, ils ont déclaré que de telles actions devraient apporter des réponses concrètes aux agriculteurs.

« Je suis très sensible au message selon lequel les agriculteurs sont préoccupés par les charges administratives », a déclaré von der Leyen lors d’une conférence de presse après le sommet. Elle a ensuite déclaré aux agriculteurs que l’exécutif européen présenterait un paquet de simplification destiné à résoudre ce problème lors de la prochaine réunion des ministres de l’Agriculture de l’UE le 26 février.

Ode aux agriculteurs

« Les agriculteurs jouent un rôle essentiel dans l’économie et la société européennes, et leur travail contribue grandement à notre sécurité alimentaire ainsi qu’à notre mode de vie », a déclaré von der Leyen après le Conseil de l’UE.

Elle a salué leur résilience, citant une amélioration de la productivité agricole de 13 % l’année dernière et la contribution au commerce extérieur du bloc, les exportations agroalimentaires ayant augmenté de 5 % sur la même période.

« Mais de nombreux défis demeurent. Par exemple, la tension sur les prix qui conduit à l’incertitude et bien sûr, la nécessité de rester compétitif tout en respectant des normes élevées et en protégeant l’environnement », a-t-elle déclaré.

« Les agriculteurs peuvent compter sur le soutien européen », a-t-elle déclaré, rappelant que l’UE alloue près d’un tiers du budget européen à l’agriculture.

Elle a ajouté que l’UE doit défendre les intérêts légitimes des agriculteurs européens dans les négociations commerciales, notamment en garantissant des conditions de concurrence équitables en termes de normes d’importation.

Uniquement des coupes « techniques »

Les dirigeants de l’UE ont également convenu aujourd’hui de réaffecter des fonds provenant d’autres enveloppes financières du budget à long terme du bloc pour financer le plan de 50 milliards d’euros pour l’Ukraine approuvé lors du sommet.

La Politique Agricole Commune (PAC), le programme de subventions agricoles de l’UE, sera concernée par ce redéploiement ainsi que les fonds de cohésion à hauteur de 1,1 Md€.

Cependant, la réduction du budget de la PAC décidée par les dirigeants européens est considérée comme essentiellement technique et « elle ne se traduira pas par une réduction des paiements des agriculteurs », a déclaré une source européenne à L’Observatoire de l’Europe.

L’argent proviendra de l’assistance technique destinée aux fonds de promotion au cours des trois prochaines années.

Laisser un commentaire

dix-huit + 14 =