Voici pourquoi vous devriez trouver un emploi en technologie à Copenhague

Jean Delaunay

Voici pourquoi vous devriez trouver un emploi en technologie à Copenhague

Le Danemark est un endroit où il fait bon vivre. C’est du moins ce que révèle le Rapport sur le bonheur dans le monde 2023, qui classe la nation nordique au deuxième rang des pays les plus heureux au monde.

Une étude précédente du Boston Consulting Group et de Digital Hub Denmark indiquait également que les travailleurs du numérique du pays étaient plutôt satisfaits, les personnes interrogées démontrant leur satisfaction à l’égard de la culture du lieu de travail et du soutien financier du pays.

« Pour de nombreux talents numériques internationaux, le Danemark est une destination négligée », a déclaré Claudia Bruyant Ndege, qui a dirigé l’étude pour le Boston Consulting Group.

«Mais nous pouvons constater que les talents numériques qui arrivent au Danemark sont fondamentalement très satisfaits de leur vie professionnelle».

La culture du travail au Danemark

Au Danemark, les travailleurs bénéficient à la fois d’un environnement de travail flexible et d’un filet de sécurité sociale.

La conséquence de cette dernière est que les impôts sont élevés, tout comme le coût de la vie, mais c’est un compromis que beaucoup se contentent de faire pour le niveau de vie et la qualité des services publics disponibles dans ce pays.

Le Danemark a l’un des taux d’emploi les plus élevés d’Europe et une culture du travail qui valorise l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Le dernier Indice du vivre mieux de l’OCDE a déterminé que seulement 1,1 pour cent des travailleurs danois travaillent de très longues heures et que le travailleur moyen consacre près de 16 heures par jour à ses loisirs et à ses soins personnels.

La semaine de travail moyenne au Danemark est de 37 heures avec cinq semaines de congés payés par an, et le revenu annuel moyen est également supérieur à la moyenne de l’OCDE.

Tout cela devrait rendre le Danemark attractif pour les travailleurs, et le pays a également réussi à attirer de grands employeurs.

Pendant sept années consécutives, la Banque mondiale l’a désigné comme le meilleur pays d’Europe pour faire des affaires et des sociétés comme IBM, Microsoft, Oracle et SAP y ont tous établi des pôles d’innovation et de développement, aux côtés d’acteurs technologiques d’origine danoise tels que Unity Technologies. , Zendesk et Just Eat.

L’écosystème technologique de Copenhague

Bien entendu, un certain nombre de ces grandes entreprises ont choisi de s’implanter à Copenhague.

Bien qu’il s’agisse de la ville la plus peuplée du Danemark, la capitale est de taille modeste par rapport aux normes internationales, avec une population urbaine d’environ 1,4 million d’habitants.

L’avantage d’une petite ville est la possibilité d’entrer en contact avec les gens, tant sur le plan personnel que professionnel.

Pour le monde des affaires, Copenhague facilite la mise en réseau avec un certain nombre d’espaces de coworking, de pôles de start-up et d’événements industriels.

En septembre aura lieu le TechBBQ annuel, un événement de deux jours destiné aux entrepreneurs, aux investisseurs et aux talents technologiques.

Cet événement accueille l’industrie technologique de toute la Scandinavie, tandis que le Digital Tech Summit de novembre rassemble l’industrie, les universitaires et les chercheurs.

Il n’est donc pas surprenant que Copenhague soit le centre de l’écosystème des start-ups du Danemark et, selon le Global Startup Ecosystem Index 2023, héberge environ les deux tiers des start-ups du pays.

Cela inclut les licornes fintech Pleo et Lunar, l’acteur de logiciels d’entreprise Templafy, le fournisseur d’apprentissage en ligne Labster et la start-up de technologie RH Peakon (acquise par Workday pour 700 millions de dollars).

Focus sur la durabilité

En tant que nation, le Danemark prend la durabilité au sérieux et l’exige en nature de la part de son écosystème commercial. Il a été classé pays le plus durable au monde en 2021 et 2022, selon l’indice de performance environnementale.

Le vélo est encouragé comme le meilleur moyen de se déplacer dans la capitale, et vous avez plus de chances de trouver un Danois possédant un vélo plutôt qu’une voiture.

Plus des trois quarts de l’électricité du pays proviennent de sources renouvelables et son gouvernement a fixé des objectifs climatiques plus élevés que le Green Deal de l’UE.

Pour contribuer à atteindre ces objectifs ambitieux, le gouvernement danois apporte son soutien à des technologies telles que le captage du carbone et les énergies renouvelables, ainsi qu’à celles qui soutiennent une transition verte.

C’est pourquoi les technologies vertes apparaissent comme un secteur clé à travers le pays, et dans le pôle d’innovation qu’est Copenhague, un facteur qui peut influencer la main-d’œuvre d’aujourd’hui soucieuse de l’environnement.

Démontrant le leadership de la capitale dans ce domaine, le Copenhagen Cleantech Cluster a fusionné avec le Lean Energy Cluster national pour former CLEAN, le consortium industriel choisi par le gouvernement pour promouvoir la transition verte des entreprises danoises et les mettre en contact avec des innovateurs mondiaux dans ce domaine.

Le Danemark possède également un important secteur des sciences de la vie, comprenant des centaines d’entreprises de biotechnologie.

Copenhague est au cœur de ce projet en tant que site de Medicon Valley, un pôle des sciences de la vie qui s’étend sur sa plus grande zone métropolitaine et s’étend jusqu’au sud de la Suède.

Medicon Valley abrite des centaines d’entreprises de biotechnologie, de technologie médicale et pharmaceutique, ainsi qu’un certain nombre de parcs scientifiques et d’incubateurs.

La fintech est un autre secteur florissant au Danemark, et Copenhague a une riche histoire dans le domaine des services financiers qui lui a permis de prendre la tête de la transformation numérique.

Alors que le pays évolue vers une société sans numéraire, la grande région de Copenhague est devenue le foyer d’entreprises de technologie financière couvrant les logiciels de sécurité, d’optimisation et d’investissement.

Recherchez les emplois disponibles à Copenhague et dans toute l’Europe sur le site d’emploi d’L’Observatoire de l’Europe

Laisser un commentaire

dix-huit + dix =