VivaTech 2023 : Emmanuel Macron dévoile un plan ambitieux pour booster les start-up françaises de l'IA et de la tech

Jean Delaunay

VivaTech 2023 : Emmanuel Macron dévoile un plan ambitieux pour booster les start-up françaises de l’IA et de la tech

Le président français Emmanuel Macron dévoilera un nouveau plan pour soutenir le développement de l’intelligence artificielle (IA) et des start-ups technologiques en France.

Emmanuel Macron présentera un nouveau plan pour soutenir le développement de l’intelligence artificielle française et, plus généralement, des start-up tech françaises à l’ouverture de VivaTech, le plus grand salon tech d’Europe.

Organisée à Paris, la septième édition du salon technologique compte plus de 2 200 exposants, dont des leaders de l’industrie, et devrait attirer 10 000 représentants d’entreprises, malgré le prix élevé du billet de 620 € et des stands qui ont été vendus pour plus de 100 000 €.

Les participants peuvent s’attendre à voir une gamme de produits et de concepts de pointe, tels que des masques de ski avec des capacités de réalité augmentée, des exosquelettes conçus pour les professionnels de la santé, des chefs-d’œuvre de Van Gogh animés par l’IA et des véhicules à hydrogène.

Les organisateurs prévoient environ 100 000 visiteurs lors de la journée portes ouvertes samedi prochain.

Macron, un participant régulier de l’événement, a fortement défendu la vision de la « nation start-up » depuis 2017. Il participera à VivaTech pour se connecter avec des entrepreneurs et avoir un aperçu des dernières tendances technologiques.

Dans un tweet publié mardi, Macron a exprimé son ambition pour la France de devenir une force et un précurseur dans le domaine de l’intelligence artificielle.

« Je veux que la France soit championne et à la pointe de cette nouvelle révolution industrielle. Demain, au salon VivaTech, je ferai des annonces pour accélérer nos progrès dans le financement, l’éducation et la recherche. En tant qu’Européens, nous devons aussi avancer dans la régulation et maîtriser cette technologie », a-t-il tweeté.

Plus précisément, Macron devrait dévoiler de nouvelles initiatives de financement pour l’IA française, y compris le soutien aux modèles de langue française. Le discours est attendu vers 17h00 CET.

Les modèles linguistiques sont confrontés à des limites lorsqu’il s’agit de langues autres que l’anglais. La disponibilité des données de formation pour les langues autres que l’anglais peut être limitée, ce qui entraîne des modèles moins précis ou moins fluides dans ces langues. De plus, la qualité des données de formation peut être inférieure et les modèles centrés sur l’anglais peuvent également refléter des biais, manquant d’une compréhension globale des nuances culturelles et des modèles linguistiques spécifiques aux autres langues.

Macron dévoilera probablement de nouvelles initiatives visant à inciter les investissements dans l’innovation ainsi que son approche de la réglementation de l’IA. Le président français entend mettre en œuvre certaines dispositions du futur règlement européen sur l’IA en France sans attendre son entrée en vigueur officielle. Cela inclut l’obligation de divulguer lorsque le contenu est généré par l’intelligence artificielle, garantissant la transparence et la responsabilité.

Une entreprise française d’IA lève des fonds pour concurrencer OpenAI

Le président Macron sera accompagné sur scène par Arthur Mensch, PDG de Mistral, une start-up fondée par des experts renommés de Google et Meta (Facebook) qui – à seulement quatre semaines – a obtenu un tour de financement impressionnant de 105 millions d’euros pour concurrencer OpenAI – le laboratoire de recherche derrière ChatGPT – établissant un nouveau record dans le secteur français de l’IA.

On ne sait toujours pas ce que Mistral fait ou fera, mais selon Mensch, la stratégie de Mistral « implique de développer des modèles utilisant uniquement des données accessibles au public pour contourner les complications juridiques potentielles associées aux données de formation », a-t-il déclaré à TechCrunch..

Mensch a également déclaré que son entreprise souhaitait étendre l’application de la technologie à diverses industries.

« Pour le moment, nous avons la preuve que l’IA est utile dans certains cas », a-t-il déclaré, « mais il y a encore trop de travailleurs dans différents domaines à qui l’on demande d’être créatifs (avec l’IA), et nous devons le comprendre pour eux. Nous voulons leur donner des outils faciles à utiliser pour créer leurs propres produits.

Le financement substantiel obtenu par Mistral a attiré une attention considérable, mais le point culminant de l’exposition de cette année sera Elon Musk, le PDG de Twitter, Tesla et SpaceX.

Musk montera sur la scène du Palais des Sports – celui-là même où, dans les années 1990 et 2000, Steve Jobs présentait les dernières innovations d’Apple – pour prononcer un discours très attendu devant des milliers de fans fascinés.

Pendant ce temps, la France a de grands espoirs d’être choisie comme emplacement pour une future usine Tesla, a rapporté l’AFP.

Laisser un commentaire

5 × 2 =