Une ville belge ferme le pont vers la France lors de la confrontation de football de l'Euro 2024

Martin Goujon

Une ville belge ferme le pont vers la France lors de la confrontation de football de l’Euro 2024

Un maire belge ferme partiellement un poste frontière avec la France avant le grand match à élimination directe de l’Euro 2024 entre les deux pays, lundi.

Wervik, une ville d’environ 18.000 habitants en Flandre occidentale, va bloquer lundi après-midi le pont qui la relie à sa ville sœur française, Wervicq-Sud, avec de gros blocs de béton, ne laissant traverser que les piétons et les cyclistes.

Cette mesure vise à éviter que des supporters de football français indisciplinés ne se rendent en ville et ne provoquent des troubles, a déclaré le maire de Wervik, Youro Casier.

« Les Français sont beaucoup plus chauvins que nous. Nous savons par expérience qu’après une victoire française, ils aiment à nouveau provoquer les ‘petits Belges’ et les taquiner avec leurs voitures », a-t-il déclaré, selon la radio publique flamande VRT.

« Ils viennent en voiture, commencent à klaxonner et sortent danser dans la rue. Nous voulons éviter d’inciter les gens à faire des bêtises », a-t-il ajouté.

Il a précisé que « les Français peuvent traverser le pont à pied ou à vélo », mais prédit que peu d’entre eux feraient l’effort.

« Et surtout : ils ne savent pas klaxonner », a-t-il précisé.

Le pont sera fermé aux voitures à partir de 17 heures lundi, juste avant le début du match entre les Diables Rouges de Belgique et les Bleus de France, et rouvrira à 6 heures mardi.

La France est pressentie pour remporter cette confrontation et se qualifier pour les quarts de finale de l’Euro 2024. Lorsque les deux équipes s’étaient rencontrées en demi-finale de la Coupe du monde 2018, la France s’était imposée 1-0.

Le maire a noté que le pont était également fermé aux véhicules pour cette rencontre tendue de 2018.

Laisser un commentaire

seize − 14 =