"Une terrible tragédie": 11 morts après l'incendie d'une maison de vacances pour personnes handicapées

Jean Delaunay

« Une terrible tragédie »: 11 morts après l’incendie d’une maison de vacances pour personnes handicapées

La Première ministre française Élisabeth Borne s’est rendue sur les lieux de la maison de vacances pour personnes handicapées dans l’est de la France où 11 personnes sont mortes après qu’un incendie s’est déclaré tôt mercredi.

Un incendie dévastateur qui a fait rage mercredi dans une maison de vacances pour adultes handicapés dans l’est de la France a fait 11 morts, a indiqué un responsable.

Nathalie Kielwasser, procureure adjointe de Colmar, a déclaré que 11 personnes qui dormaient à l’étage supérieur et dans une mezzanine du logement privé de la commune de Wintzenheim ont été piégées par l’incendie, tandis que cinq autres ont réussi à s’échapper.

Douze personnes qui séjournaient au rez-de-chaussée ont pu évacuer, a-t-elle précisé.

Les adultes, qui avaient des « déficiences intellectuelles légères », étaient en vacances parrainées par deux associations spécialisées, a-t-elle précisé.

Des enquêtes sont en cours pour déterminer les circonstances de l’incendie et si le bâtiment répondait à toutes les normes de sécurité requises, a-t-elle précisé.

Les autorités ont déclaré que l’un des survivants avait été envoyé à l’hôpital avec des blessures graves.

La Première ministre française Elisabeth Borne est arrivée sur les lieux mercredi après-midi. Elle a dit vouloir montrer le soutien du gouvernement aux familles des victimes et aux pompiers et secouristes sur place.

Ministre de l’intérieur Gérald Darmanin posté sur les réseaux sociaux que « tôt ce matin, un incendie s’est déclaré dans un établissement pour personnes handicapées » dans la petite ville de Wintzenheim, près de la frontière avec l’Allemagne.

« Malgré l’intervention rapide et courageuse des pompiers (…) plusieurs victimes sont signalées », a-t-il déclaré.

Le service d’incendie a déployé 76 pompiers, quatre camions de pompiers et quatre ambulances pour contenir l’incendie et soigner les victimes. Une quarantaine de policiers ont également été mobilisés.

Le lieutenant-colonel Philippe Hauwiller, qui dirigeait le travail de sauvetage des pompiers, a déclaré que l’incendie s’était probablement déclaré à l’étage supérieur de la maison.

Le rez-de-chaussée était en pierre et la partie supérieure du bâtiment était entièrement construite en bois dans le style traditionnel de la région, ce qui pourrait expliquer en partie pourquoi le feu s’est propagé si rapidement.

De nombreux visiteurs venaient de la ville de Nancy, dans l’est de la France, a indiqué un communiqué de la préfecture du Haut-Rhin.

L’incendie a été rapidement maîtrisé, précise le communiqué.

Le président français Emmanuel Macron a écrit sur X, la plateforme de médias sociaux anciennement connue sous le nom de Twitter : « Face à cette tragédie, mes pensées vont aux victimes, aux blessés et à leurs familles. Merci à nos forces de sécurité et à nos services d’urgence ».

Laisser un commentaire

dix-huit − treize =