Une température record de 52,2°C a frappé la Chine dimanche, attisant les craintes de sécheresse

Jean Delaunay

Une température record de 52,2°C a frappé la Chine dimanche, attisant les craintes de sécheresse

Les inquiétudes grandissent quant à une éventuelle répétition de la sécheresse de l’an dernier.

La Chine a enregistré une température record de 52,2°C dimanche 16 juillet.

La chaleur torride a frappé le canton éloigné de Sanbao, dans le nord-ouest de la dépression de Turpan, au Xinjiang, a rapporté le journal officiel Xinjiang Daily.

Le précédent record de 50,3°C avait été enregistré en 2015 à Ayding, également à Turpan – un vaste bassin de dunes de sable et de lacs asséchés à plus de 150 mètres sous le niveau de la mer.

La chaleur record devrait persister dans la région pendant au moins cinq jours.

L’Asie est aux prises avec des vagues de chaleur record

Depuis avril, les pays d’Asie ont été frappés par plusieurs épisodes de chaleur record. Les conditions météorologiques extrêmes ont suscité des inquiétudes quant à leur capacité à s’adapter à un climat en évolution rapide.

L’objectif de maintenir le réchauffement climatique à long terme à moins de 1,5°C devient hors de portée, selon les experts du climat.

Des épisodes prolongés de températures élevées en Chine ont mis à l’épreuve les réseaux électriques et les cultures, et les inquiétudes grandissent quant à une éventuelle répétition de la sécheresse de l’an dernier, la plus grave depuis 60 ans.

En avril, la Thaïlande a atteint un record de 45°C. Viêt Nam a été contraint de rationner l’électricité en mai, car des températures de plus de 44 °C ont entraîné une forte demande de climatisation.

Le mois dernier, une canicule torride dans deux de l’IndeLes États les plus peuplés d’Hongrie ont hospitalisé des centaines de personnes et tué près de 170 personnes.

La Corée du Sud a fait face à des inondations meurtrières au cours du week-end après que des avertissements de vague de chaleur ont été émis plus tôt dans le mois.

La Chine fait face à une aggravation des extrêmes météorologiques

La Chine n’est pas étrangère aux fluctuations spectaculaires des températures au fil des saisons, mais les fluctuations s’élargissent.

Le 22 janvier, les températures à Mohe, une ville du nord-est de la province du Heilongjiang, ont plongé à moins 53°C, selon le bureau météorologique local, fracassant le précédent record historique de moins 52,3°C en Chine établi en 1969.

Depuis lors, les pluies les plus fortes en une décennie ont frappé le centre de la Chine, ravageant les champs de blé dans une région connue comme le grenier du pays.

Cette semaine, les États-Unis et la Chine cherchent à relancer leurs efforts pour lutter contre le réchauffement climatiquel’envoyé spécial américain pour le climat John Kerry à Pékin s’entretenant avec son homologue chinois Xie Zhenhua.

Laisser un commentaire

18 + 9 =