In this photo released by Roscosmos space corporation on Thursday, Feb. 29, 2024

Jean Delaunay

Une fusée russe a réussi à mettre en orbite un satellite iranien

Une fusée russe Soyouz a réussi à mettre en orbite un satellite iranien, ce qui témoigne de la coopération de plus en plus étroite entre Téhéran et Moscou.

Une fusée russe a réussi jeudi à mettre en orbite un satellite iranien, un lancement qui souligne la coopération de plus en plus étroite entre Moscou et Téhéran.

La société d’État russe Roscosmos a déclaré qu’une fusée Soyouz avait décollé depuis la base de lancement du cosmodrome de Vostochny, dans l’extrême est du pays, pour mettre en orbite le satellite iranien et 18 satellites russes.

La télévision d’État iranienne a déclaré que le satellite de 110 kilogrammes dispose de trois caméras pour prendre des images à des fins environnementales, agricoles et autres.

La télévision d’État iranienne a déclaré que le satellite serait mis en orbite autour des pôles Nord et Sud, synchronisé pour être dans la même position fixe par rapport au Soleil, et qu’il serait pleinement fonctionnel après un étalonnage de ses systèmes.

Le lancement de jeudi intervient après la mise en orbite par la Russie du satellite iranien Khayyam en 2022.

Le ministre iranien de la Communication, Isa Zarepour, a déclaré à la télévision que le programme spatial iranien avait eu un total de 23 lancements, dont 12 sous l’administration du président Ebrahim Raisi.

Laisser un commentaire

15 − sept =