Une chasse à l'homme en cours en France après la mort de deux policiers lors de l'évasion d'un prisonnier

Martin Goujon

Une chasse à l’homme en cours en France après la mort de deux policiers lors de l’évasion d’un prisonnier

PARIS — Plusieurs centaines de policiers ont été déployés mardi dans une chasse à l’homme massive en France après que des hommes armés ont tendu une embuscade à un fourgon de police pour libérer un détenu, tuant deux gardiens de prison.

L’attaque du matin a eu lieu à un péage d’autoroute dans le nord de la France. Le détenu, un trafiquant de drogue connu sous le nom de « La Mouche », était transféré d’une prison vers un tribunal de Normandie, soit un trajet d’environ 60 kilomètres, selon les médias français.

La procureure de Paris, Laure Beccuau, a identifié le détenu évadé comme étant Mohamed Amra, qui avait été reconnu coupable de plusieurs chefs d’accusation et était « surveillé de près ».

Le président français Emmanuel Macron a promis qu’aucun effort ne serait épargné pour retrouver les responsables des attaques, les décrivant comme « un choc pour nous tous ».

Selon le média français BFM TV, deux véhicules de police ont été attaqués par plusieurs hommes armés « d’armes lourdes ». Outre les personnes tuées, deux gardiens de prison restent dans un état critique.

Le caractère organisé de l’attaque met en lumière la montée du trafic de drogue en France à l’approche des élections européennes du mois prochain. L’embuscade de mardi a eu lieu alors que le Sénat français a publié un rapport affirmant que le pays était « submergé » par la criminalité liée à la drogue.

« L’intensification du trafic de drogue » dans les campagnes et dans les villes, prévient le rapport, « peut exposer les citoyens à de véritables scènes de guerre ».

Laisser un commentaire

quatre + dix =