Un tribunal de Moscou prolonge la détention du journaliste américain Evan Gershkovich jusqu'en novembre

Jean Delaunay

Un tribunal de Moscou prolonge la détention du journaliste américain Evan Gershkovich jusqu’en novembre

Gershkovich a été arrêté à Ekaterinbourg, dans le centre de la Russie, alors qu’il effectuait un reportage fin mars.

L’arrestation du journaliste du Wall Street Journal Evan Gershkovich pour espionnage a été prolongée jusqu’au 30 novembre, a annoncé l’agence de presse officielle russe Tass.

Gershkovich est arrivé jeudi au tribunal de Moscou dans un fourgon blanc de la prison et en a été emmené menotté, portant un jean, des baskets et une chemise.

Les journalistes extérieurs au tribunal n’étaient pas autorisés à assister aux débats. Tass a déclaré qu’ils étaient détenus à huis clos parce que les détails de l’affaire pénale étaient classifiés.

Le parquet avait demandé la prolongation de sa détention à compter du 30 août. Il a fait appel contre la prolongation de sa détention.

Citoyen américain de 31 ans, Gershkovich a été arrêté à Ekaterinbourg alors qu’il effectuait un reportage fin mars. Le Service fédéral de sécurité russe a déclaré que Gershkovich, « agissant sur les instructions de la partie américaine, a collecté des informations constituant un secret d’État sur les activités de l’une des entreprises du complexe militaro-industriel russe ».

Gershkovich et son employeur nient ces allégations, et le gouvernement américain a déclaré qu’il avait été détenu à tort. Le cas de Gershkovich est resté secret. Les autorités russes n’ont pas détaillé les preuves, le cas échéant, qu’elles ont rassemblées pour étayer les accusations d’espionnage.

AP Photo/Alexandre Zemlianichenko, dossier
DOSSIER – Le journaliste du Wall Street Journal Evan Gershkovich se tient dans une cage de verre dans une salle d’audience du tribunal municipal de Moscou, à Moscou, en Russie, le 18 avril 2023.

Début août, l’ambassadrice des États-Unis en Russie, Lynne Tracy, a effectué sa troisième visite à Gershkovich et a indiqué qu’il semblait en bonne santé malgré des circonstances difficiles. Gershkovich était détenu à la prison de Lefortovo à Moscou, connue pour ses conditions difficiles.

Gershkovich est le premier journaliste américain à faire face à des accusations d’espionnage en Russie depuis septembre 1986, lorsque Nicholas Daniloff, correspondant à Moscou du US News and World Report, a été arrêté par le KGB.

Des analystes ont souligné que Moscou pourrait utiliser les Américains emprisonnés comme monnaie d’échange pour faire monter les tensions entre les États-Unis et la Russie à propos de l’opération militaire du Kremlin en Ukraine.

Au moins deux citoyens américains arrêtés en Russie ces dernières années – dont la star de la WNBA Brittney Griner – ont été échangés contre des Russes emprisonnés aux États-Unis.

Laisser un commentaire

5 × 1 =