This undated photo released by and taken from the official website of the Japan Maritime Self-Defense Force, shows a SH-60K chopper

Jean Delaunay

Un mort et sept disparus suite au crash d’un hélicoptère de la marine japonaise dans l’océan Pacifique

Une personne est décédée et sept autres sont portées disparues, après que deux hélicoptères de la marine japonaise seraient entrés en collision avant de s’écraser dans l’océan Pacifique, lors d’un entraînement nocturne.

Deux hélicoptères de la marine japonaise, transportant chacun quatre membres d’équipage, se sont écrasés dans l’océan Pacifique au sud de Tokyo lors d’un entraînement nocturne, pouvant potentiellement entrer en collision.

Le ministre de la Défense, Minoru Kihara, a annoncé qu’un corps avait été retrouvé et que les sauveteurs recherchaient actuellement les sept autres membres d’équipage portés disparus.

Le navire de la Force maritime d'autodéfense japonaise navigue près du lieu d'un accident dans l'océan Pacifique, le dimanche 21 avril 2024.
Le navire de la Force maritime d’autodéfense japonaise navigue près du lieu d’un accident dans l’océan Pacifique, le dimanche 21 avril 2024.

Les deux hélicoptères SH-60K de la Force maritime d’autodéfense ont perdu le contact samedi soir près de l’île de Torishima, à environ 600 kilomètres (370 miles) au sud de Tokyo.

La cause de l’accident reste inconnue, même si les autorités soupçonnent une probable collision entre les deux hélicoptères, selon Kihara.

L’amiral Ryo Sakai, chef d’état-major de la marine, a annoncé que tous les entraînements des SH-60 seraient suspendus pendant qu’une enquête en cours aurait lieu ainsi que la mise en œuvre de mesures préventives.

Au cours de l’opération de sauvetage, les enquêteurs ont récupéré un enregistreur de données de vol, une pale de chaque hélicoptère et des débris qui proviendraient des deux avions, confirmant que les SH-60K étaient probablement à proximité avant l’incident.

En réponse aux membres d’équipage portés disparus, les opérations de recherche et de sauvetage ont été intensifiées, avec le déploiement de 12 navires de guerre et sept avions. Les navires et avions des garde-côtes japonais participent également aux vastes efforts de recherche.

Laisser un commentaire

douze + 9 =