Pope Francis attends his weekly general audience in the Paul VI Hall, at the Vatican, Wednesday, Feb. 28, 2024.

Jean Delaunay

Un évêque espagnol réprimande les prêtres pour leurs commentaires sur le fait que le pape François « ira bientôt au paradis »

Des prêtres de Tolède ont été réprimandés pour avoir déclaré plus tôt ce mois-ci qu’ils priaient pour le pape François « afin qu’il puisse aller au ciel le plus tôt possible ».

L’archevêque Francisco Cerro Chaves de Tolède a réprimandé les propos tenus par des prêtres hispanophones lors d’une émission hebdomadaire sur Internet, concernant la prière pour que le pape François meure « le plus tôt possible ».

Les prêtres concernés ont fait ces remarques au début du mois dans un épisode d’une émission YouTube intitulée « La sacristie de Vendée : un rassemblement sacerdotal contre-révolutionnaire ».

L’un d’eux a ouvert l’épisode en disant : « Je prie aussi beaucoup pour le Pape, afin qu’il puisse aller au ciel le plus tôt possible ».

Au fur et à mesure que la conversation avançait, un autre prêtre a ensuite exprimé son soutien à la déclaration de l’autre – et les six prêtres hispanophones invités au spectacle, tous originaires de pays différents, ont ri de ce commentaire.

Le pape François, 87 ans, a eu plusieurs problèmes de santé ces derniers mois et est actuellement hospitalisé pour la grippe à Rome.

L’évêque espagnol a fustigé les prêtres pour leur déclaration de cette semaine, publiant mercredi une déclaration sur le site Internet de l’archidiocèse, disant qu’il rejetait les commentaires et mettait en garde contre d’éventuelles « mesures correctives » – sans toutefois préciser de quoi il s’agissait.

Le communiqué indique également que l’archevêché n’est pas responsable ni représenté par les déclarations faites par les prêtres dans le programme Internet.

Chavez a exprimé son « profond rejet de toute manifestation de désaffection à l’égard de la personne et du ministère du Saint-Père », ajoutant qu’il a été demandé aux prêtres de demander pardon.

Les hommes impliqués se sont depuis excusés pour ces commentaires.

Le groupe Sacristie de Vendée a également présenté ses excuses. Sur X, anciennement Twitter, ils ont écrit : « Nous sommes désolés pour le commentaire malheureux, dit sur un ton humoristique, à propos de « prier pour que le Pape aille au Ciel le plus tôt possible ».

« C’est un commentaire de mauvais goût et, même s’il n’exprime pas de souhaits de mort du Pape, comme certains médias l’ont propagé avec malveillance, (…) nous comprenons qu’il puisse être compris de cette façon. »

Laisser un commentaire

20 − 2 =