Un député européen allemand "grièvement blessé" lors de l'assaut de Dresde

Martin Goujon

Un député européen allemand « grièvement blessé » lors de l’assaut de Dresde

Un membre socialiste du Parlement européen a été « grièvement blessé » et a dû être opéré après avoir été attaqué par un groupe de quatre jeunes hommes à Dresde, dans l’est de l’Allemagne, selon un communiqué de presse publié samedi par son parti.

Matthias Ecke, 41 ans, a été agressé vendredi soir alors qu’il posait des affiches dans le quartier de Striesen, a indiqué son parti. Il est le principal candidat du Parti social-démocrate (SPD) en Saxe pour les élections européennes de juin.

« L’attaque contre Matthias Ecke est un signal d’alarme sans équivoque pour tous les habitants de ce pays », ont déclaré Henning Homann et Kathrin Michel, présidents de la branche Saxe du SPD, dans le communiqué. « Nos valeurs démocratiques sont attaquées. »

Le communiqué indique qu’il y a eu d’autres tentatives d’intimidation et de destruction d’affiches. L’agression fait actuellement l’objet d’une enquête de la part du groupe de travail sur les crimes violents de la police criminelle de l’État.

Le SPD a imputé l’attaque contre Ecke aux partisans du parti d’extrême droite Alliance pour l’Allemagne (AfD). « Leurs partisans sont désormais complètement désinhibés et nous considèrent apparemment, les démocrates, comme une cible équitable », indique le communiqué. La Saxe est l’un des bastions politiques de l’AfD.

Les hommes politiques ont exprimé samedi leur solidarité avec Ecke. Le ministre du Travail Hubertus Heil, un autre social-démocrate, s’est déclaré « en colère et consterné par cet acte de violence » et a souhaité à Ecke un prompt rétablissement.

La présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, s’est déclarée horrifiée par cette attaque brutale et a appelé à ce que les responsables soient traduits en justice. « Matthias, (le Parlement européen) est à vos côtés », dit-elle a écrit dans un article sur X.

« Malheureusement, ces attaques ne sont pas nouvelles », a déclaré samedi le ministre de l’Intérieur de Saxe, Armin Schuster. « Ce qui est absolument inquiétant, c’est l’intensité avec laquelle les attaques se multiplient actuellement. »

Quelques minutes avant l’attaque contre Ecke, un militant des Verts de 28 ans, qui posait également des affiches, a été agressé par un groupe de quatre personnes, a rapporté la télévision allemande Tageschau.

Au cours de la première semaine de la campagne électorale européenne, 51 délits politiques contre des affiches électorales ont été signalés à la police, selon le ministère de l’Intérieur de Saxe. Au total, 112 délits à motivation politique ont été enregistrés depuis le début de l’année en relation avec les élections en Saxe, dont 30 contre des fonctionnaires ou des élus.

Laisser un commentaire

15 − 6 =