Trump revient sur le site anciennement connu sous le nom de Twitter pour publier sa tasse après la capitulation de la Géorgie

Jean Delaunay

Trump revient sur le site anciennement connu sous le nom de Twitter pour publier sa tasse après la capitulation de la Géorgie

Donald Trump est revenu sur le site de médias sociaux anciennement connu sous le nom de Twitter en publiant sa photo d’identité jeudi après s’être rendu dans une prison d’Atlanta sous l’accusation d’avoir illégalement comploté pour annuler les élections de 2020 en Géorgie.

L’ancien président américain Donald Trump est revenu sur X, le site de réseau social anciennement connu sous le nom de Twitter, envoyant son premier message depuis plus de deux ans, peu après s’être rendu dans une prison d’Atlanta sous l’accusation d’avoir conspiré pour annuler sa défaite électorale.

Il a posté une photo de sa photo d’identité et les mots « Ingérence électorale. Ne jamais se rendre! » ainsi qu’un lien vers son site Web, qui renvoie vers une page de collecte de fonds.

Il s’agissait du premier message de Trump depuis le 8 janvier 2021, lorsque Twitter a suspendu son compte pour une durée indéterminée, craignant qu’il n’incite à de nouvelles violences après l’assaut meurtrier du Capitole américain.

Son compte a été rétabli en novembre dernier, peu après qu’Elon Musk ait repris l’entreprise. Mais Trump s’était abstenu de tweeter, insistant sur le fait qu’il était plus heureux sur son propre site Truth Social, qu’il avait lancé pendant l’interdiction.

La capitulation de Trump est intervenue un jour après qu’il ait sauté le premier débat des primaires républicaines, choisissant plutôt d’enregistrer une interview de l’ancien animateur de Fox News, Tucker Carlson, publiée sur X au début du débat.

Après son bref séjour à la prison de Georiga, Trump a été libéré sous caution de 200 000 $ (185 000 €) et est retourné à l’aéroport pour son vol de retour vers le New Jersey, levant le pouce à travers la fenêtre de son véhicule utilitaire sport alors que son Le cortège est parti.

Impénitent mais maîtrisé après sa brève visite en prison, il a de nouveau insisté sur le fait qu’il « n’avait rien fait de mal » et a qualifié l’affaire l’accusant de subvertir les résultats des élections de « parodie de justice ».

« Si vous contestez une élection, vous devriez pouvoir contester une élection », a-t-il déclaré aux journalistes sur le tarmac de l’aéroport.

La présence de Trump sur les réseaux sociaux

Trump, le favori du candidat républicain, compte 86,6 millions de followers sur X, éclipsant ainsi ses rivaux dans la course de 2024.

L’ancien président américain controversé est également revenu sur Facebook en mars, en publiant : « JE SUIS DE RETOUR ! quelques semaines après la réactivation de son compte personnel.

Mais il est resté fidèle à Truth Social, le sosie de X qu’il a lancé après avoir été suspendu de Twitter et Facebook. Cela inclut l’utilisation de la plateforme pour annoncer ses inculpations et ses redditions prévues, alors qu’il est confronté à une liste croissante de problèmes juridiques.

Dans le cadre de son accord avec Digital World Acquisition Corp. pour rendre public Truth Social, Trump avait accepté – afin de ne pas concurrencer sa propre entreprise – que celle-ci serait le « premier canal » pour « toutes les communications et toutes les communications sur les réseaux sociaux ». messages provenant de son profil personnel », selon un dossier déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis.

Cela comprenait une clause d’exclusivité dans laquelle l’ancien président était « généralement obligé de publier toute publication sur les réseaux sociaux sur Truth Social et ne pouvait pas publier la même publication sur un autre site de réseau social pendant 6 heures » pendant une période de 18 mois, à compter du 22 décembre 2021. Cette période s’est terminée en juin.

Laisser un commentaire

treize + cinq =