Paris mayor says her city has too many SUVs, so she’s asking voters to decide on parking fee hike on 4 February.

Milos Schmidt

Taxes plus élevées et stationnement plus cher : comment la France réprime-t-elle les SUV ?

Paris demandera aux habitants de voter lors d’un référendum sur l’augmentation du coût du stationnement des SUV plus tard cette année.

La France sévit contre les véhicules lourds et polluants en poussant les gens vers les voitures électriques et les transports publics.

Le 1er janvier, la France a durci les règles concernant les taxes payées lors de l’achat d’une voiture neuve.

Le seuil de poids pour les véhicules lourds a été abaissé de 1,8 tonne à 1,6 tonne, ce qui signifie que ce supplément sera appliqué à la plupart des SUV ou 4×4. Il coûte 10 € par kilogramme pour les véhicules pesant jusqu’à 2,1 tonnes et 30 € par kg pour les véhicules de plus de 2,1 tonnes.

Pour la plupart des SUV de taille moyenne, cela pourrait représenter environ 16 000 € supplémentaires au coût initial.

Une taxe sur l’achat de véhicules polluants a également été étendue avec des limites d’émission abaissées pour couvrir la plupart des voitures à essence.

Le supplément commence à 50 € et augmente rapidement avec des émissions plus élevées pouvant atteindre 60 000 € pour les voitures qui émettent 194 kilogrammes par kilomètre. Un plafond de 50 pour cent du prix d’achat des véhicules a également été supprimé, ce qui, selon le gouvernement, profitait spécifiquement aux véhicules très chers et très polluants.

La France espère que des taxes plus élevées dissuaderont les gens d’acheter des SUV lourds, plus polluants et plus dangereux pour les piétons ou les cyclistes en cas de collision.

Des voitures électriques fabriquées en Europe

La répression des véhicules polluants fait également partie des efforts déployés par la France pour inciter les gens à se tourner vers les véhicules électriques et les transports publics de fabrication européenne dans le but de réduire les émissions.

L’année dernière, le président Emmanuel Macron a dévoilé des incitations pour les acheteurs de véhicules électriques, notamment un programme de location de 100 € par mois pour les voitures électriques fabriquées en Europe.

Un bonus vert offre également 5 000 € (ou 7 000 € pour les familles à faible revenu) pour les véhicules électriques d’un prix inférieur à 47 000 €. Mais en 2024, les règles d’éligibilité des voitures seront renforcées et prendront désormais en compte les émissions produites lors de la fabrication et du transport du véhicule.

Même si la majorité des véhicules électriques vendus en France figurent toujours sur la liste, le bonus favorise désormais les voitures fabriquées plus près de chez nous, bon nombre d’entre elles étant fabriquées en Chine – y compris le modèle 3 de Tesla – ne faisant pas partie de la liste. D’ici 2027, Macron a déclaré que la France espère produire environ 1 million de véhicules électriques et ouvrir quatre nouvelles usines de batteries dans le nord du pays.

La France a durci les règles concernant les taxes payées lors de l'achat d'une voiture neuve.
La France a durci les règles concernant les taxes payées lors de l’achat d’une voiture neuve.

Cependant, le gouvernement ne se concentre pas uniquement sur les véhicules électriques : Macron a également annoncé un programme de 700 millions d’euros pour 13 projets de trains de banlieue dans des villes de France.

En septembre de l’année dernière, le président français a déclaré que pour atteindre les objectifs de l’UE visant à réduire les émissions de 55 % d’ici 2030, le pays devait agir deux fois plus vite qu’il ne le fait actuellement.

« L’ensemble de cette stratégie nous permettra de réduire notre dépendance aux énergies fossiles, essentiellement le charbon, le pétrole et le gaz… de 60 à 40 pour cent d’ici 2030 », a-t-il ajouté.

Conduire un SUV pourrait-il devenir plus cher à Paris ?

Les gouvernements locaux français sévissent également contre les conducteurs de véhicules lourds et polluants et la vie pourrait bientôt devenir plus chère pour les propriétaires de SUV dans la capitale.

En février, Paris demandera aux habitants de voter lors d’un référendum sur l’augmentation du coût du stationnement des SUV.

Les tarifs de stationnement non résidentiel pour les poids lourds tripleraient, passant à 18 € de l’heure dans le centre-ville et 12 € de l’heure dans le reste de Paris. Les tarifs plus élevés s’appliqueraient aux propriétaires de voitures essence et diesel ou hybrides rechargeables pesant plus de 1,6 tonne ainsi qu’aux propriétaires de véhicules électriques de plus de 2 tonnes.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a déclaré que les nouvelles règles cibleraient « les voitures très chères, conduites par des gens qui aujourd’hui n’ont pas encore apporté les changements de comportement qui s’imposent ».

Elle a ajouté qu’il s’agissait d’une « forme de justice sociale » qui pourrait permettre de récolter 35 millions d’euros pour Paris tout en améliorant la sécurité routière et la qualité de l’air et en encourageant les gens à utiliser les transports en commun.

Si les Parisiens votent en faveur de ces nouveaux tarifs, ils seront introduits au début de l’année prochaine. Et une enquête publiée cette semaine dans le journal français La Parisien révèle que 61 pour cent des habitants de la ville sont favorables à une augmentation des tarifs de stationnement pour les SUV.

Grenoble envisage déjà d’introduire des tarifs de stationnement plus élevés pour les poids lourds à partir du 1er mars et Lyon devrait également augmenter les tarifs au début de l’année prochaine.

Laisser un commentaire

13 + 11 =