FIFA President Gianni Infantino walks on the stage before the start of the 69th FIFA congress in Paris, Wednesday, June 5, 2019

Jean Delaunay

« Surchargé et irréalisable » : la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2025 fait l’objet d’une contestation judiciaire de la part des joueurs

L’événement, qui réunira 32 équipes, contre sept auparavant, est prévu pour juin-juillet 2025, bien que les syndicats s’inquiètent des exigences physiques et mentales croissantes imposées aux joueurs.

Les syndicats de joueurs ont contesté légalement la FIFA, l’instance dirigeante du football mondial, au sujet d’une nouvelle version plus large de la Coupe du monde des clubs qui aura lieu aux États-Unis l’année prochaine.

La FIFA a augmenté le nombre d’équipes participant à la compétition de sept à 32, suscitant l’inquiétude des associations de joueurs qui craignent des effondrements mentaux et physiques dans un calendrier déjà surchargé.

La plainte a été déposée auprès du Tribunal de Commerce de Bruxelles et sera probablement transmise à la Cour de Justice européenne.

« Les joueurs et leurs syndicats ont constamment souligné le calendrier actuel du football comme étant surchargé et irréalisable », a déclaré la FIFPRO Europe dans un communiqué.

L’association s’est rapidement opposée au projet de 32 équipes après que la FIFA l’a présenté en décembre, affirmant qu’il démontrait « un manque de considération pour la santé mentale et physique des joueurs participants, ainsi qu’un mépris pour leur vie personnelle et familiale ».

Mais la FIFA a déclaré que le calendrier du tournoi d’un mois, pendant l’intersaison pour de nombreuses ligues majeures du monde, garantirait un repos suffisant aux joueurs.

« La paille qui a fait déborder le vase », déclare la FIFPRO

Organiser la Coupe du monde des clubs en 2025 signifie que les meilleurs joueurs seront confrontés à trois années consécutives de compétitions majeures pendant l’intersaison habituelle, étant donné que l’Euro 2024 et la Copa America auront lieu cette année et que la prochaine Coupe du monde aura lieu en 2026.

« Toutes les tentatives de dialogue ayant échoué, il nous appartient désormais de veiller à ce que les droits fondamentaux des joueurs soient pleinement respectés », a déclaré le président de la FIFPRO Europe, David Terrier.

« Il ne s’agit pas de stigmatiser telle ou telle compétition, mais de dénoncer à la fois le problème de fond et la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. »

Laisser un commentaire

16 − quinze =