Rinkevics a prêté serment en tant que président letton, premier chef d'État gay de l'UE

Jean Delaunay

Rinkevics a prêté serment en tant que président letton, premier chef d’État gay de l’UE

Rinkevics était le plus ancien ministre des Affaires étrangères de l’histoire du pays.

Edgars Rinkevics, le plus ancien ministre letton des Affaires étrangères, est devenu aujourd’hui le premier chef d’État ouvertement homosexuel de l’Union européenne.

Alors qu’il prêtait serment en tant que nouveau président du pays, il s’est engagé à lutter pour l’inclusion et l’égalité.

Lors de son discours inaugural au parlement, qui l’a élu le 31 mai, il a déclaré qu’il utiliserait ses pouvoirs limités pour influencer la législation et façonner l’opinion publique afin de faire de la Lettonie un pays plus inclusif et égalitaire.

« La Lettonie est un pays souverain, libre et démocratique. Mais il doit être légal et juste pour tous. Chaque personne en Lettonie, ses citoyens, doit sentir qu’elle appartient, légalement protégée et en sécurité », a déclaré le nouveau président dans une référence apparente à son soutien antérieur à une loi sur les unions civiles non sexiste.

Rinkevics a été ministre des Affaires étrangères de 2011 jusqu’à sa démission officielle vendredi et a rendu publique son orientation sexuelle en novembre 2014.

Dans son discours d’investiture, il a fait référence à l’inclusion en déclarant qu' »en Lettonie, les droits de chaque personne doivent être respectés et protégés conformément aux valeurs et normes les plus élevées en matière de droits de l’homme ».

« Je suis prêt à travailler en étroite collaboration avec les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire pour atteindre ces objectifs », a-t-il ajouté.

Concernant la politique étrangère, le nouveau président a souligné : « La Lettonie défendra une OTAN forte et efficace, l’Union européenne, un ordre international fondé sur le droit et une coopération étroite avec nos amis et alliés. Nous continuerons à soutenir l’héroïque peuple ukrainien dans son lutte pour la liberté jusqu’à la victoire de l’Ukraine »

Laisser un commentaire

trois × quatre =