Premier ministre israélien : pas de cessez-le-feu à Gaza tant que le Hamas n'est pas « détruit »

Martin Goujon

Premier ministre israélien : pas de cessez-le-feu à Gaza tant que le Hamas n’est pas « détruit »

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré samedi que le plan de cessez-le-feu pour Gaza présenté par les États-Unis nécessiterait toujours l’anéantissement du Hamas.

Netanyahu a déclaré dans un communiqué que « les conditions imposées par Israël pour mettre fin à la guerre n’ont pas changé : la destruction des capacités militaires et gouvernementales du Hamas, la libération de tous les otages et la garantie que Gaza ne constitue plus une menace pour Israël ».

Le communiqué indique également que « l’idée selon laquelle Israël accepterait un cessez-le-feu permanent avant que ces conditions ne soient remplies est vouée à l’échec ».

Cette réaction intervient un jour après que le président américain Joe Biden a dévoilé une nouvelle proposition de cessez-le-feu en trois phases qu’Israël aurait proposée au Hamas, selon lui, et qui conduirait à la libération de tous les otages et à la fin définitive des combats.

La première phase de la proposition durerait six semaines et comprendrait un cessez-le-feu « complet », le retrait des forces israéliennes de toutes les zones peuplées de la bande de Gaza, l’échange d’un certain nombre d’otages israéliens contre des prisonniers palestiniens et le retour des prisonniers palestiniens. les corps des Israéliens tués par le Hamas, a déclaré Biden.

Tout en décrivant la proposition, Biden a déclaré que le Hamas ne représentait plus un risque pour Israël puisque ses capacités militaires avaient été décimées par les forces israéliennes depuis octobre.

La communauté internationale a salué la perspective d’une suspension des hostilités, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, encourageant « toutes les parties à saisir l’opportunité d’un cessez-le-feu », et le président français Emmanuel Macron appelant à une « paix durable » dans la région.

Dans une déclaration rapportée par Reuters, le Hamas s’est déclaré prêt à « traiter de manière positive et constructive » toute proposition qui impliquerait le retrait complet des forces israéliennes de la bande de Gaza.

Laisser un commentaire

5 × 4 =