Premier aperçu d'une barge britannique pouvant accueillir jusqu'à 500 demandeurs d'asile après le feu vert d'un projet de loi controversé

Jean Delaunay

Premier aperçu d’une barge britannique pouvant accueillir jusqu’à 500 demandeurs d’asile après le feu vert d’un projet de loi controversé

L’accès a été autorisé vendredi pour visiter un navire qui abritera jusqu’à 500 demandeurs d’asile en Angleterre après que le Parlement britannique a adopté son projet de loi longuement débattu pour freiner la migration.

La barge, Bibby Stockholm, a été tirée par un remorqueur dans le port de Portland mardi, au large de la côte sud-ouest de l’Angleterre, après que la législation controversée du gouvernement a vaincu la résistance à la Chambre des lords et a été adoptée.

Le navire et le projet de loi font tous deux partie de la stratégie du Premier ministre britannique Rishi Sunak visant à empêcher les migrants de faire des traversées risquées de la Manche dans de petits bateaux.

La législation deviendra loi après avoir reçu l’assentiment du roi Charles III.

Le gouvernement conservateur s’est engagé à « arrêter les bateaux » – des dériveurs surpeuplés et autres petites embarcations qui traversent le nord de la France transportant des migrants qui espèrent vivre au Royaume-Uni.

Plus de 45 000 personnes ont traversé la Manche vers la Grande-Bretagne en 2022 ; plusieurs sont morts dans la tentative.

Le projet de loi vise à dissuader ces voyages et empêchera les migrants de demander l’asile au Royaume-Uni s’ils arrivent illégalement.

En vertu de la législation, les personnes capturées seront renvoyées chez elles ou expulsées vers un autre pays sûr et interdites de retour au Royaume-Uni.

Le gouvernement prévoyait d’envoyer certains de ceux qui arrivent sans autorisation au Rwanda, mais le mois dernier, la Cour d’appel a jugé que c’était illégal.

Le gouvernement fait appel de la décision auprès de la Cour suprême du Royaume-Uni.

Sunak a applaudi l’adoption du projet de loi, mais a déclaré que le gouvernement devait l’emporter devant la cour supérieure pour que la loi fonctionne correctement.

Laisser un commentaire

trois × deux =