Pourquoi les inondations suivent-elles la sécheresse ?  Les scientifiques montrent que le changement climatique alimente des « changements soudains »

Jean Delaunay

Pourquoi les inondations suivent-elles la sécheresse ? Les scientifiques montrent que le changement climatique alimente des « changements soudains »

La société a déjà du mal à réagir à un type de catastrophe naturelle comme la sécheresse, affirment les chercheurs. Et maintenant, nous sommes soudainement confrontés à des inondations.

Selon de nouvelles recherches, les variations climatiques extrêmes, allant d’une grave sécheresse à de fortes pluies, deviennent de plus en plus fréquentes avec le changement climatique.

Une équipe de scientifiques a examiné les données de 1980 à 2020 pour analyser cette tendance. Selon l’endroit, la probabilité d’un passage soudain d’une sécheresse à des averses dangereuses est passée de 0,25 pour cent à 1 pour cent au cours de cette période.

Ils affirment que l’Europe est l’un des sept points chauds régionaux dans le monde où cette tendance s’aggrave.

« Nous sommes particulièrement préoccupés par le passage soudain de la sécheresse aux inondations », déclare Zong-Liang Yang, co-auteur de l’étude et professeur à l’Université du Texas aux États-Unis.

« La société a généralement du mal à réagir à un type de catastrophe naturelle comme la sécheresse, mais maintenant, on assiste soudainement à des inondations. Et cela s’est produit dans de nombreux endroits.

Ces dernières années, de nombreux exemples notables de cette tendance ont été observés. La Californie, par exemple, a été confrontée en 2022 à sa pire sécheresse depuis un millénaire. Puis, au cours des trois premiers mois de 2023, de fortes pluies ont provoqué des inondations record.

Quelle est la cause de ce passage rapide de la sécheresse aux fortes pluies ?

De nombreux facteurs différents peuvent contribuer à des changements climatiques soudains, notamment El Niño, La Niña et le changement climatique. Mais les chercheurs ont découvert que le terrain lui-même peut également avoir un impact.

Ils ont découvert des « boucles de rétroaction terrestres » qui augmentent le risque d’averses après une sécheresse.

AP Photo/Nic Coury
Un homme patauge dans une rue inondée du quartier de Rio Del Mar à Aptos, en Californie, aux États-Unis.

Dans les régions humides, la sécheresse accélère l’évaporation de l’eau du sol et des plantes, fournissant ainsi une source d’humidité propice au développement de fortes pluies.

Dans les régions sèches, le temps chaud et la basse pression attirent l’humidité d’autres zones telles que l’océan, augmentant ainsi le risque de précipitations dangereuses.

Le changement climatique rend ces changements dramatiques plus fréquents

Selon les chercheurs, le changement climatique devrait également rendre ces changements rapides plus courants.

« Le changement climatique alimente des sécheresses et des inondations consécutives qui ont causé des dégâts considérables, entraînant des pertes de vies humaines et des dommages aux biens, aux infrastructures et à l’environnement », a déclaré un autre co-auteur de l’étude, Shuo Wang, professeur à L’Université polytechnique de Hong Kong.

La découverte des boucles de rétroaction terrestres peut être utilisée pour contribuer à accroître la précision des modèles climatiques prédictifs, ajoute-t-il. Cela pourrait également aider les communautés à mieux se préparer aux alternances entre sécheresse et inondations.

« Nos résultats donnent un aperçu du développement de systèmes d’alerte précoce pour atténuer les impacts des transitions rapides sec-humide. »

Laisser un commentaire

5 − 2 =