Pourquoi la règle choquante des "10 secondes de tâtonnement" devient-elle virale sur les réseaux sociaux italiens ?

Jean Delaunay

Pourquoi la règle choquante des « 10 secondes de tâtonnement » devient-elle virale sur les réseaux sociaux italiens ?

Les utilisateurs italiens des médias sociaux expriment leur indignation après que les juges ont déclaré que les tâtonnements devaient durer 10 secondes pour être considérés comme une agression sexuelle.

Combien de temps doit durer un pelotage avant d’être considéré comme une agression sexuelle?

Plus de 10 secondes, selon un tribunal italien.

Les juges italiens ont acquitté une femme de ménage de 66 ans accusée d’avoir peloté un étudiant de 17 ans parce que « cela a duré moins de 10 secondes » et que l’agression « n’était pas un signe de désir sexuel ».

Même écrire ces mots donne envie de se baigner dans l’eau de Javel.

L’incident s’est produit dans un lycée de Rome en avril 2022. L’écolière montait un escalier entre les cours lorsque le concierge, nommé Antonio Avola, a mis sa main dans la ceinture de son pantalon et dans ses sous-vêtements. Lorsqu’il a été confronté, il a répondu: « Allez mon amour, tu sais que je ne fais que plaisanter », selon d’autres étudiants qui ont été témoins de l’incident.

Le gardien a été accusé d’agression sexuelle. Il a admis avoir peloté l’étudiante sans son consentement, mais a affirmé que ce n’était qu’une blague.

Malgré la requête du procureur de la République de près de quatre ans de prison et d’une condamnation pour agression sexuelle, le juge a tranché en faveur d’Avola, estimant que son attouchement n’avait « duré qu’entre cinq et 10 secondes » et que sa main ne s’était pas « attardée ». baissé ses sous-vêtements pendant très longtemps.

Le #10secondi viral

L’affaire choquante a suscité l’indignation face au sexisme occasionnel toujours endémique en Italie, et en réponse à cette décision honteuse, l’expression « palpata breve » (« un bref tâtonnement ») et un hashtag « 10 secondes » (#10secondi) sont devenus viraux sur TikTok et Instagram pour protester contre la décision du tribunal.

L’un des premiers à utiliser le hashtag était The White Lotus l’acteur Paolo Camilli, qui a mis en ligne une vidéo se montrant se frottant la poitrine le long d’un compte à rebours de 10 secondes. Au moment de l’écriture, la vidéo de Camilli a plus de 300 000 vues et a amassé plus de 83 000 likes.

Voir ce post sur Instagram

Une publication partagée par paolo camilli (@paolocamilli)

Plusieurs vidéos plutôt troublantes ont emboîté le pasmontrant des personnes touchant leur corps (ou ayant une autre personne les touchant) tandis qu’un chronomètre décompte le temps, montrant à quel point 10 secondes peuvent être longues. Les commentaires dans les vidéos ont vu les utilisateurs des médias sociaux exprimer leur mépris pour la décision.

Dans certains cas, l’agresseur dans les vidéos retire sa main à la marque des 9 secondes, expliquant que cela ne compte pas si c’est moins de 10 secondes.

Utilisateur Instagram durantilaura a posté une telle vidéo (retweeté ci-dessus) et a écrit : « Maintenant… je ne suis pas juge et je suis bien conscient que les jugements doivent être respectés. Mais je ne comprends vraiment pas le raisonnement. Pourquoi l’intention est-elle évaluée et non pourquoi le geste est-il même évalué pour déterminer s’il s’agit de violence ou non ? N’est-il pas plus important que la personne qui a subi le geste y ait consenti ? Qu’elle se soit sentie violée ou non ?

S’adressant au journal Corriere della Sera, l’adolescente impliquée dans l’affaire a déclaré que l’incident n’était pas une blague, comme l’a déclaré son agresseur : « Une blague est quelque chose de partagé entre deux personnes. Ce n’est pas comme ça qu’un concierge plaisante avec une jeune fille de 17 ans. Je suis très en colère.

« Ce n’est pas la justice », a-t-elle ajouté. « Je me sens trahie – d’abord par l’école, où c’est arrivé, et maintenant par le tribunal. (…) Je commence à penser que j’ai eu tort de faire confiance aux institutions.

Laisser un commentaire

trois × quatre =