Lisa Leutner / AP

Milos Schmidt

Politique de l’UE. Un projet de loi sur la restauration de la nature fait des ravages au sein de la coalition autrichienne

Le vote de la ministre verte du Climat, Leonor Gewessler, a déclenché des troubles au sein du gouvernement fédéral, le chancelier Karl Nehammer ayant intenté une action en justice contre le membre de sa propre coalition.

L’acceptation par l’Autriche de la loi européenne sur la restauration de la nature aujourd’hui (17 juin) a provoqué des ravages alors que le chancelier de centre-droit du pays, Karl Nehammer, s’est engagé à contester la décision devant la Cour européenne de justice et a ensuite dénoncé sa ministre du climat « enfreignant les règles », Leonore Gewessler, lors de l’audience. un communiqué de presse à Bruxelles.

Le parti populaire de centre-droit (OVP) Nehammer a déclaré que Gewessler, membre des Verts de la coalition au pouvoir en Autriche, avait « violé la Constitution » en votant au nom de la République autrichienne, ce qui allait à l’encontre de la volonté de la coalition gouvernementale. Loi sur la restauration de la nature, ajoutant que de tels actes devaient être « punis en conséquence ».

La loi sur la restauration de la nature est un projet de loi sur la biodiversité destiné à inverser des décennies de dégradation des écosystèmes, proposé par la Commission européenne en juin 2022 et qui a subi plusieurs revers entre les colégislateurs de l’UE. Il a été adopté aujourd’hui à la suite d’un changement de cap de dernière minute de l’Autriche.

Après le chaos qui a suivi le vote de l’Autriche sur la loi, un diplomate européen a déclaré que « la ministre (Gewessler) représente son pays » et que le vote qu’elle fait « est juridiquement contraignant ».

Mais le pays fédéral étudie désormais les possibilités juridiques d’annuler le vote exprimé en faveur du ministre du Climat, ce que le chancelier Nehammer a qualifié de « grave violation de la vérité ».

« Nous luttons désormais contre cette décision qui, selon nous, a été prise illégalement, ainsi que selon le Service constitutionnel de la Chancellerie fédérale, qui a été prise illégalement au sein de l’UE », a déclaré Nehammer lors d’une conférence de presse cet après-midi à Bruxelles. où il était arrivé pour participer à un sommet informel sur les emplois les plus importants de l’UE.

« Le partenaire de la coalition des Verts a montré son vrai visage, d’un côté moralisateur jusqu’au point de non-retour et de l’autre immédiatement prêt à placer l’idéologie au-dessus de la Constitution et de la loi », a déclaré Nehammer.

Cette dispute est révélatrice d’un positionnement à l’approche des élections générales qui doivent avoir lieu le 29 septembre. Mais malgré la rupture des relations entre les représentants de la coalition, Nehammer a renoncé à convoquer des élections anticipées.

La « faute flagrante » de Gewessler serait normalement une raison suffisante pour « mettre fin à la coalition », a-t-il déclaré, avant d’ajouter qu’il s’abstiendrait de le faire car il est « important que ce pays reste en ordre, sans chaos ».

S’adressant aux journalistes au Conseil de l’UE après le vote, Gewessler a maintenu sa décision de favoriser le projet de loi sur la biodiversité, affirmant qu’il offre « beaucoup de flexibilité, notamment pour prendre en compte les spécificités locales ».

« C’est la loi la plus importante que nous ayons en matière de protection de la nature sur ce continent et je suis absolument convaincu que lorsque des décisions sont désespérément nécessaires pour les générations futures, il est temps d’agir et d’agir, c’est ce que j’ai fait », Gewessler a déclaré aux journalistes au Luxembourg.

Lorsqu’on lui a demandé si elle s’inquiétait d’éventuelles représailles juridiques de la part de la coalition autrichienne, la ministre du Climat a déclaré qu’elle avait suivi « des conseils juridiques approfondis » avant le vote, ce qui lui a donné confiance pour aller de l’avant.

« Nous avons absolument besoin d’une biodiversité et d’écosystèmes intacts pour notre survie et celle de la planète », a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire

un × 2 =