An updated report with 2030 connectivity targets will be published in June.

Jean Delaunay

Politique de l’UE. Pays en retard dans presque tous les objectifs de connectivité pour 2030

Le rapport sur l’état de la décennie numérique de l’année dernière indiquait que l’objectif de 2030 était en retard – les chiffres de cette année dressent un tableau similaire.

Les pays de l’UE sont en retard dans la réalisation des objectifs de connectivité fixés par la Commission européenne pour la prochaine décennie, selon le procès-verbal consulté par L’Observatoire de l’Europe.

Les données préliminaires montrent qu’un peu plus de la moitié (55 %) des objectifs de 2030 sont en bonne voie d’être atteints dans tous les domaines. En ce qui concerne le déploiement de réseaux à très haute capacité, seuls 11 pays sur 23 semblent en bonne voie d’atteindre l’objectif requis, garantissant que toute la population ait accès à une couverture gigabit et que les réseaux 5G soient déployés dans toutes les zones peuplées.

En outre, les chiffres sont faibles concernant les spécialistes des TIC, l’adoption des services cloud par les entreprises et les services publics numériques pour les citoyens.

Le procès-verbal expose l’état de préparation des 27 États membres de l’UE en prévision du rapport sur l’état de la décennie numérique, prévu pour être publié en juin.

L’année dernière, la Commission a publié son premier rapport, faisant le point sur les performances des gouvernements européens et nationaux en matière de compétences et d’infrastructures numériques, ainsi que de numérisation des entreprises et d’utilisation de l’IA. Ce rapport indique que l’objectif de 2030 est en retard, et les chiffres de cette année dressent un tableau similaire.

Le document actualisé sur la Décennie numérique, qui devrait paraître juste avant l’été, examinera à la fois l’héritage de l’UE pour la période 2019-2024 ainsi que les défis à venir pour le prochain mandat.

Afin de préparer le bilan de cette année, les pays ont dû envoyer des chiffres nationaux actualisés à la commission avant février, mais le document montre que seules 23 capitales l’ont fait.

ADN

Dans un livre blanc présenté cette semaine (21 février), la commission a lancé des discussions sur l’avenir des réseaux numériques, ouvrant la voie à une nouvelle loi sur les télécommunications lors du prochain mandat. L’un des douze scénarios possibles mentionnés dans le document consiste à assouplir l’environnement permettant aux entreprises européennes de télécommunications d’opérer au-delà des frontières de l’UE.

L’exécutif européen a fréquemment mis en garde contre le faible déploiement de la 5G. Les réseaux de fibre optique, essentiels à la fourniture d’une connectivité Gigabit, ont atteint 56 % des foyers, a indiqué la commission dans sa mise à jour de l’année dernière. En outre, le dirigeant prédit que d’ici 2030, seules 66 % des entreprises utiliseront le cloud, 34 % le big data et 20 % l’IA.

Laisser un commentaire

18 + trois =