EU Agriculture Commissioner Janusz Wojciechowski and Belgium

Milos Schmidt

Politique de l’UE. Les ministres ouvrent la voie à la réouverture de la PAC – et à la rendre moins verte

Les ministres de l’Agriculture réunis aujourd’hui (26 février) à Bruxelles ont soutenu l’idée de rouvrir le système européen de subventions agricoles en commençant par le démantèlement de son architecture verte.

Les ministres ont salué un paquet proposé par l’exécutif européen pour répondre aux préoccupations de la communauté agricole, notamment l’assouplissement des éléments verts de la politique agricole commune (PAC) et la réduction des contrôles à la ferme.

« Ces mesures constitueront un premier pas concret dans la bonne direction. Mais le Conseil de l’UE estime que cela ne suffit pas », a déclaré le ministre belge de l’Agriculture, David Clarinval, représentant la présidence tournante du Conseil.

Les ministres de l’UE ont invité la Commission à renforcer son ensemble de mesures avec de nouvelles idées plus ambitieuses impliquant une mise en œuvre encore plus flexible de la conditionnalité verte et une coordination plus simple des contrôles.

Le commissaire à l’Agriculture Janusz Wojciechowski a déclaré que l’exécutif européen étudierait la possibilité de réduire les mesures obligatoires requises pour recevoir une aide dans l’architecture verte contestée de la PAC – qui comprend des mesures sur le gel des terres, les prairies permanentes et la couverture du sol – et de les convertir en critères volontaires.

« Il est toujours préférable d’offrir des incitations plutôt que d’obliger les agriculteurs à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement », a déclaré Wojciechowski.

Pour le commissaire polonais, cette décision ne porterait pas atteinte aux objectifs de l’UE en matière de climat. « Je pense que de nombreux agriculteurs le feront volontairement s’ils reçoivent certaines incitations financières », a-t-il déclaré, ajoutant que certains de ces soi-disant programmes écologiques se sont déjà révélés très populaires parmi les agriculteurs.

Cela conduirait probablement à rouvrir l’acte principal des plans stratégiques nationaux de la PAC, convenus par les législateurs en 2021.

« Je pense que la voix était très forte et qu’il y a une majorité en faveur de cette idée (de réouverture de la PAC) », a déclaré Wojciechowski.

Selon la commission, les propositions à court terme qu’elle a déjà présentées pourraient recevoir le soutien parlementaire au cours de ce mandat.

Laisser un commentaire

deux × 1 =