Robots on display at the Viva Technology fair in Paris.

Jean Delaunay

Politique de l’UE. La Commission devrait investir davantage dans l’IA, estiment les auditeurs

Malgré la réglementation sur l’IA, l’exécutif européen ne parvient pas à coordonner les plans nationaux.

La Commission européenne doit investir davantage dans l’intelligence artificielle si elle veut réaliser ses ambitions et être à égalité avec les États-Unis et la Chine, a déclaré la Cour des comptes européenne (CCE) dans un rapport publié aujourd’hui (29 mai).

Les auditeurs, chargés de contrôler les finances de l’UE, ont déclaré que malgré l’élaboration d’une réglementation sur l’IA – qui entrera officiellement en vigueur le mois prochain – la Commission n’a pas réussi à se coordonner avec les différents États membres sur la politique en matière d’IA et à surveiller systématiquement les investissements.

« À l’avenir, une gouvernance plus forte et des investissements publics et privés plus nombreux – et mieux ciblés – seront primordiaux si l’UE veut réaliser ses ambitions en matière d’IA », indique le rapport.

L’audit – mené au moyen d’enquêtes auprès des 27 autorités nationales chargées de coordonner les politiques en matière d’IA – a principalement porté sur l’efficacité des actions de la Commission dans la supervision des plans nationaux en matière d’IA en 2018 et 2021, des réformes réglementaires et de la mise en œuvre de mesures financées par l’UE pour stimuler l’IA. déploiement et mise à l’échelle des innovations en matière d’IA.

Le rapport montre que les mesures à l’échelle du bloc et au niveau national n’ont « pas été efficacement coordonnées » parce que la Commission manquait des outils de gouvernance et des informations nécessaires. Par exemple, la manière dont les États membres devraient contribuer à la réalisation des objectifs d’investissement de l’UE n’était pas claire.

En outre, la Commission a mis du temps à mettre en œuvre de nouvelles installations pour introduire l’innovation en matière d’IA sur le marché, en partie à cause de l’adoption tardive du programme de financement pour une Europe numérique, ce qui signifie qu’aucun résultat significatif n’a été obtenu au moment de l’audit.

« Des investissements importants et ciblés dans l’IA changeront la donne en fixant le rythme de la croissance économique de l’UE dans les années à venir », a déclaré Mihails Kozlovs, membre de la CEA, qui a dirigé l’audit. « Dans la course à l’IA, il y a un risque que le vainqueur remporte tout. Si l’UE veut réaliser son ambition, la Commission et les États membres doivent unir leurs forces plus efficacement, accélérer le rythme et libérer le potentiel de l’UE pour réussir cette révolution technologique majeure en cours », a déclaré Kozlovs.

France

Les États-Unis sont depuis longtemps un pionnier en matière d’IA, tandis que la Chine prévoit de devenir le leader mondial de l’IA d’ici 2030, indique le rapport, les deux s’appuyant sur d’importants investissements privés. Les objectifs de l’UE en matière d’investissements publics et privés en matière d’IA s’élevaient à 20 milliards d’euros sur la période 2018-2020, et à 20 milliards d’euros par an au cours de la décennie suivante.

La part des entreprises de l’UE utilisant l’IA diffère considérablement selon les États membres. La France et l’Allemagne, par exemple, ont annoncé les investissements publics les plus importants dans l’IA, tandis que d’autres pays n’ont pas élaboré de stratégie nationale en matière d’IA. Plus tôt cette semaine (22 mai), le président français Emmanuel Macron a annoncé des investissements visant à projeter le pays pour devenir un leader mondial en matière d’IA. Un nouveau programme prévoit un investissement de 400 millions d’euros dans neuf universités pour faciliter les sites de recherche sur l’IA et développer les talents dans le secteur.

L’UE vise à ce que 75 % des entreprises utilisent l’IA d’ici 2030, affirmant que l’adoption de telles technologies par les entreprises et le secteur public peut conduire à des gains de productivité et contribuer à résoudre les défis sociétaux.

Laisser un commentaire

9 + treize =