The open pit of the Greenbushes mine, Western Australia, seen from the public mine lookout.

Milos Schmidt

Politique de l’UE. La Commission conclut un accord sur les matières premières avec l’Australie

Le partenariat commercial donnera accès à une vaste réserve de minéraux bruts essentiels pour soutenir l’objectif de l’UE de diversifier l’approvisionnement.

La Commission européenne a annoncé aujourd’hui (28 mai) qu’elle a forgé son 13e partenariat commercial destiné à s’approvisionner en matières premières critiques en dehors du bloc, avec l’Australie.

Valdis Dombrovskis et Thierry Breton, respectivement commissaires au commerce et au marché intérieur, se sont présentés aux côtés du ministre australien du Commerce signataire, Don Farrell, affirmant que l’accord était « basé sur des avantages mutuels » – permettant à l’UE de diversifier son approvisionnement et de développer les minéraux essentiels de Canberra. secteur.

L’Australie est l’un des principaux producteurs mondiaux de minerai d’aluminium, de cobalt, de cuivre, de minerai de fer, de lithium, de plomb, d’éléments de terres rares, d’uranium et de zinc, tous considérés comme indispensables à la fabrication de batteries adaptées à l’alimentation des véhicules électriques (VE). — une ambition phare de l’exécutif européen dans le cadre du soi-disant Green Deal européen visant à décarboner les transports et à réduire les niveaux de dioxyde de carbone et de pollution atmosphérique.

L’accord commercial devrait entrer en vigueur au cours des six prochains mois, selon la Commission, et prévoit une coopération en matière d’intégration de chaînes de valeur de matières premières durables, de recherche et d’innovation ainsi que de promotion de normes environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). .

« Notre partenariat commercial se concentre sur les chaînes de valeur intégrées, stimulant la recherche et l’innovation des deux côtés ainsi que la production durable. Cela nous aidera également à réaliser la transition verte et numérique », a déclaré Dombrovkis.

Le commissaire français Breton a déclaré que l’accord d’aujourd’hui « stimulera la coopération, les investissements et les opportunités commerciales ».

« Nous devons désormais avancer rapidement et travailler de concert avec les gouvernements et le secteur privé pour libérer tout le potentiel d’investissement et d’affaires », a-t-il ajouté.

Le ministre australien a fait écho à Breton, affirmant que le partenariat commercial « encouragera les investissements de l’UE dans les projets australiens d’énergies renouvelables », et ajoutant que les minéraux du pays apporteront une grande contribution au développement des véhicules électriques et des éoliennes.

« Les investissements de nos partenaires internationaux sont essentiels pour réaliser le plein potentiel de l’Australie en tant que superpuissance des énergies renouvelables – et contribuent à créer des emplois plus sûrs et bien rémunérés pour les Australiens », a déclaré Farrell.

L’UE courtise l’Australie depuis l’année dernière, n’ayant apparemment pas réussi à conclure un accord en marge de la réunion des ministres du Commerce du G7 au Japon, en octobre dernier, en raison des règles du bloc sur les indicateurs géographiques qui empêcheraient les producteurs australiens d’étiqueter leurs produits avec des noms européens. comme le « prosecco » ou la « feta ». Lors d’une visite éclair à Bruxelles l’été dernier, Farrell a également exprimé son manque d’enthousiasme face aux offres faites par l’UE aux producteurs australiens de bœuf, d’agneau et de sucre.

Les divergences entre les parties ont été surmontées grâce à la signature aujourd’hui d’un accord commercial et l’Australie s’ajoute à la liste croissante des pays avec lesquels l’UE a conclu des accords similaires : Argentine, Canada, Chili, République démocratique du Congo, Groenland, Kazakhstan, Namibie et Norvège. , Rwanda, Ukraine, Ouzbékistan et Zambie. Un partenariat avec la Serbie se profile également, a appris L’Observatoire de l’Europe lors d’un événement de haut niveau sur les matières premières organisé récemment à Bruxelles.

Laisser un commentaire

4 × 3 =