obtenir la pension de réversion

Bastien

Plafonds de revenu pour la pension de réversion en 2024

Les conditions d’éligibilité à la pension de réversion

La pension de réversion est une prestation destinée aux conjoints survivants des couples mariés, versée lors du décès de l’un des conjoints. Cependant, l’accès à cette pension est soumis à des conditions de ressources spécifiques.

Pour être éligible à la pension de réversion du régime général, les revenus du conjoint ou de l’ex-conjoint survivant ne doivent pas dépasser un certain plafond. En 2024, ce plafond est directement indexé sur le Smic, fixé à 11,65 euros de l’heure au 1er janvier. Ainsi, les ressources annuelles brutes ne doivent pas excéder 24 232 euros pour une personne seule et 38 771,20 euros pour une personne vivant en couple.

Calcul des revenus et montant de la pension

Un élément crucial concerne le calcul des ressources pour les personnes de plus de 54 ans en activité. Seuls 70 % de leurs revenus d’activité sont pris en compte dans le calcul des ressources annuelles, permettant à certains de rester en dessous du plafond de ressources et ainsi de bénéficier de la pension de réversion.

Le montant de la pension de réversion correspond à 54 % de la retraite que percevait ou aurait dû percevoir le conjoint décédé. Cela se traduit par une pension mensuelle allant de 324,97 euros (minimum) à 1 043,28 euros (maximum) pour une personne seule.

Retraite complémentaire et fonction publique

Il est important de préciser que ces montants concernent uniquement la retraite de base. Les retraites complémentaires ainsi que celles des fonctionnaires suivent des règles différentes. En cas de dépassement du plafond de revenus, la pension de réversion est ajustée en conséquence.

De plus, la pension de réversion du régime général peut être majorée si le conjoint survivant a atteint l’âge de la retraite à taux plein. Dans ce cas, le plafond de ressources pour percevoir cette majoration est fixé à 976,26 euros par mois.

Vers une ouverture aux couples non-mariés ?

Actuellement, l’une des conditions essentielles pour toucher la pension de réversion est d’avoir été marié au défunt. Toutefois, cette condition pourrait évoluer. Le Conseil d’orientation des retraites a récemment envisagé d’étendre cette prestation aux couples non mariés. Une telle réforme serait une reconnaissance pour les couples non mariés, mais pourrait aussi entraîner une diminution du montant de la pension pour les couples mariés.

Conclusion

En 2024, les limites de revenu pour obtenir la pension de réversion sont clairement définies, avec des plafonds de ressources stricts. Les réformes potentielles pourraient modifier les critères d’éligibilité, rendant cette allocation plus accessible tout en redéfinissant les montants perçus par les bénéficiaires. Il est essentiel pour les intéressés de rester informés des évolutions législatives pour maximiser leurs droits à la pension de réversion.

Laisser un commentaire

1 × 3 =