The organisation says its mission is to restore one million hectares of ocean biodiversity by 2040.

Milos Schmidt

« Nos océans sont massivement négligés » : l’organisation paie des jeunes pour sauver les mers

L’organisation affirme que sa mission est de restaurer un million d’hectares de biodiversité océanique d’ici 2040.

Selon une étude de 2022 publiée dans The Lancet, environ 70 % des personnes âgées de 16 à 25 ans sont extrêmement ou très préoccupées par le climat.

Le Sea Ranger Service, basé aux Pays-Bas, espère donner à des jeunes soucieux de la planète la possibilité de s’impliquer dans la protection du climat grâce à un nouveau projet.

L’entreprise sociale invite les Britanniques à rejoindre un programme de formation rémunéré où ils apprendront à surveiller, rechercher et protéger la nature des océans du monde.

L’organisation affirme que sa mission est de restaurer un million d’hectares de biodiversité océanique d’ici 2040.

« Nos océans sont massivement négligés »

« La mer est le plus grand allié du monde contre le changement climatique, et la survie humaine dépend de la santé des océans, mais malheureusement, nos océans sont massivement négligés », déclare le Sea Ranger Service.

« Alors que des voyages d’un milliard de dollars explorent plus profondément l’espace, 95 pour cent de nos océans restent inexplorés et largement inconnus. »

Le résultat de cette négligence est l’expansion des « zones mortes » dues à la pollution chimique, au déplacement massif d’espèces marines et à l’extinction d’écosystèmes entiers.

Un programme de formation pour restaurer la biodiversité des océans

Le service Sea Ranger a été lancé en 2016 pour accompagner les gouvernements dans la gestion et la restauration des océans tout en offrant aux jeunes, notamment ceux des régions côtières, une chance d’emploi.

Les chercheurs ont découvert que les jeunes qui grandissent dans les régions rurales et côtières ont deux fois moins de chances d’aller à l’université et deux fois plus de chances d’abandonner les carrières qui leur aspirent que ceux des villes et des banlieues.

Depuis son lancement, l’organisation a formé plus de 120 jeunes pour mener à bien la restauration de la biodiversité à grande échelle aux Pays-Bas et en France.

Le programme est désormais lancé au Royaume-Uni et sa mission est de restaurer un million d’hectares de biodiversité océanique d’ici 2040 tout en formant 20 000 jeunes à une carrière maritime.

Les jeunes âgés de 18 à 29 ans seront formés pour surveiller, rechercher et protéger la nature des océans du monde.

Mais ils doivent d’abord participer à un Bootcamp intense, qui débutera le 1er mars, au cours duquel les participants seront testés sur leur motivation, leurs capacités de travail en équipe et leurs capacités d’apprentissage.

Les personnes sélectionnées seront ensuite employées comme Sea Rangers à plein temps et participeront à des expéditions à la voile depuis Port Talbot, dans le sud du Pays de Galles.

Comment les Sea Rangers protègent-ils les océans ?

Le travail des Sea Rangers comprend la recherche sur le climat, la restauration des herbiers marins, la surveillance des zones marines protégées et l’utilisation de drones et de robots sous-marins pour collecter des données sur l’environnement océanique.

Tous ces éléments sont essentiels à la protection des océans, qui sont vitaux pour l’existence humaine car ils génèrent la majorité de l’oxygène que nous respirons, contribuent à réguler le climat et abritent une grande partie de la biodiversité terrestre.

Les candidats doivent être âgés de 18 à 29 ans mais n’ont besoin d’aucune formation spécifique ni expérience préalable en voile avant de postuler. Les inscriptions au Bootcamp ont ouvert le 10 janvier 2024.

Laisser un commentaire

7 − cinq =