Norman Jewison, acclaimed director of

Jean Delaunay

Norman Jewison, réalisateur acclamé de « Dans la chaleur de la nuit » et « Moonstruck », est décédé à l’âge de 97 ans

Le célèbre cinéaste et producteur canadien Norman Jewison est décédé à l’âge de 97 ans, a annoncé son publiciste. Jewison a réalisé des classiques tels que « Moonstruck », « In The Heat Of The Night », « Un violon sur le toit » et « The Thomas Crown Affair ».

Norman Jewison, le célèbre réalisateur d’origine canadienne dont les films hollywoodiens allaient des comédies de Doris Day à Rêveur aux drames sociaux comme le film oscarisé Dans la chaleur de la nuitest décédé à 97 ans.

Jewison, trois fois nominé aux Oscars et qui a reçu en 1999 un Oscar pour l’ensemble de sa carrière, est décédé « paisiblement » samedi 20 janvier, selon le publiciste Jeff Sanderson.

Tout au long de sa longue carrière, Jewison a combiné divertissement léger et films d’actualité qui l’ont séduit sur le plan personnel. Alors que Jewison terminait son service militaire dans la marine canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale, il a traversé le sud des États-Unis en auto-stop et a pu observer de près la ségrégation de Jim Crow. Dans son autobiographie « This Terrible Business Has Been Good to Me », il note que le racisme et l’injustice sont devenus ses thèmes les plus courants.

« Chaque fois qu’un film traite du racisme, de nombreux Américains se sentent mal à l’aise », a-t-il écrit. « Pourtant, il faut y faire face. Nous devons faire face aux préjugés et à l’injustice, sinon nous ne comprendrons jamais ce qui est le bien et le mal, le bien et le mal ; besoin de ressentir ce que ressent « l’autre ».

Il s’est inspiré de ses expériences pour les années 1967 Dans la chaleur de la nuitavec Rod Steiger dans le rôle d’un shérif raciste blanc d’une petite ville et Sidney Poitier dans le rôle d’un détective noir de Philadelphie essayant d’aider à résoudre un meurtre et finalement nouer une relation de travail avec l’homme de loi local hostile.

Dans la chaleur de la nuit (1967)
Dans la chaleur de la nuit (1967)

L’écrivain et militant des droits civiques James Baldwin a condamné « l’éloignement effroyable de la réalité » du film et a estimé que le réalisateur était piégé dans un fantasme d’harmonie raciale qui ne ferait qu’accroître « la rage et le désespoir des Noirs ». Mais Bosley Crowther du New York Times faisait partie des critiques qui ont trouvé le film puissant et inspirant et, en un an, mettant en vedette des monuments tels que Le diplômé et Bonnie et Clyde, la production de Jewison a remporté l’Oscar du meilleur film tandis que Steiger a remporté l’Oscar du meilleur acteur. (Jewison a perdu le prix du meilleur réalisateur face à Mike Nichols de Le diplômé).

Parmi ceux qui ont encouragé Jewison en faisant Dans la chaleur de la nuit: Robert F. Kennedy, que le réalisateur a rencontré lors d’un séjour au ski à Sun Valley, Idaho.

« Je lui ai dit que je faisais des films et il m’a demandé quel genre je faisais », se souvient-il dans une interview accordée au Hollywood Reporter en 2011. « Alors je lui ai dit que je travaillais sur « Dans la chaleur de la nuit » et qu’il s’agissait de deux flics : l’un un shérif blanc du Mississippi et l’autre un détective noir de Philadelphie. Je lui ai dit que c’était un film sur la tolérance. Alors il a écouté et a hoché la tête et a dit : « Vous savez, Norman, le timing est primordial. En politique, en art, dans la vie elle-même. Je n’ai jamais oublié ça.

Il a reçu deux autres nominations aux Oscars : Pour Rêveurla comédie romantique bien-aimée pour laquelle Cher a remporté un Oscar, et violon sur le toit.

L'affaire Thomas Crown (1968)
L’affaire Thomas Crown (1968)

Ses autres films notables comprenaient la parodie de la guerre froide Les Russes arrivent, les Russes arriventle thriller de Steve McQueen L’affaire Thomas Crown et deux films mettant en vedette Denzel Washington : le drame racial L’histoire d’un soldat et L’ouraganmettant en vedette Washington dans le rôle du boxeur emprisonné à tort Rubin « Hurricane » Carter.

Jewison et sa femme Margaret Ann Dixon (surnommée Dixie) ont eu trois enfants, leurs fils Kevin et Michael et leur fille Jennifer Ann, qui est devenue actrice et est apparue dans les films de Jewison. Agnès de Dieu et Meilleurs amis. Les Jewison ont été mariés pendant 51 ans, jusqu’à sa mort en 2004. Il a épousé Lynne St. David en 2010.

Laisser un commentaire

quinze + 9 =