Moscou prêt à frapper les entraîneurs militaires français en Ukraine

Martin Goujon

Moscou prêt à frapper les entraîneurs militaires français en Ukraine

La Russie a répondu mardi par une nouvelle menace d’escalade aux informations selon lesquelles la France pourrait bientôt envoyer des formateurs pour aider l’armée ukrainienne.

« Aucun instructeur impliqué dans la formation de l’armée ukrainienne ne bénéficie de l’immunité », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, selon une information de l’agence de presse française AFP.

« Peu importe qu’ils soient français ou non », a ajouté Peskov.

La semaine dernière, le commandant en chef ukrainien Oleksandr Syrskyi a déclaré que des entraîneurs français viendraient « bientôt » en Ukraine, une déclaration qui avait été minimisée à l’époque tant à Paris qu’à Kiev.

Le président français Emmanuel Macron – qui rencontrera cette semaine le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy à l’occasion du 80e anniversaire du débarquement en France – pourrait bientôt annoncer la formation d’une petite coalition de pays disposés à envoyer des formateurs sur le terrain en Ukraine, a rapporté Le Monde.

« Il n’y a pas de consensus aujourd’hui sur l’envoi, l’engagement et l’approbation officiels de troupes terrestres. Mais dans une situation dynamique, rien n’est à exclure », a déclaré Macron en février.

Le Russe Vladimir Poutine a déclaré la semaine dernière qu’il y avait déjà « des spécialistes (en Ukraine) déguisés en mercenaires ». L’agence de presse officielle TASS a cité la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, selon laquelle Moscou avait « une confirmation (…) des informations selon lesquelles la France se prépare à envoyer ses troupes en Ukraine », en référence aux formateurs.

Laisser un commentaire

5 × 4 =