firefighters work on a site of a building damaged after a Russian attack in Kyiv, Ukraine, Friday, Dec. 29, 2023.

Jean Delaunay

Moscou déclenche le plus grand barrage aérien de guerre contre l’Ukraine

Tous les derniers développements de la guerre en Ukraine.

La Russie lance le plus grand barrage jamais réalisé contre l’Ukraine

La Russie a lancé vendredi 122 missiles et 36 drones contre des cibles ukrainiennes, selon des responsables.

Au moins 18 civils ont été tués à travers le pays dans ce qui, selon un responsable de l’armée de l’air ukrainienne, était le plus grand barrage aérien de la guerre de 22 mois.

La plupart des missiles et drones entrants ont été abattus, mais de nombreuses personnes auraient été blessées. Un nombre indéterminé ont été enterrés sous les décombres des bâtiments touchés.

Zelensky a déclaré que les forces du Kremlin utilisaient une grande variété d’armes, notamment des missiles balistiques et de croisière.

Le commandant de l’armée de l’air Mykola Oleshchuk a écrit sur sa chaîne officielle Telegram : « L’attaque aérienne la plus massive » depuis l’invasion à grande échelle de la Russie en février 2022.

Selon l’armée de l’air ukrainienne, la précédente attaque la plus importante a eu lieu en novembre 2022, lorsque la Russie a lancé 96 missiles contre l’Ukraine. Cette année, le plus gros tir était de 81 missiles le 9 mars, selon les archives de l’armée de l’air.

L’attaque d’environ 18 heures qui a débuté jeudi et s’est poursuivie toute la nuit a touché six villes, dont la capitale Kiev, et d’autres régions de l’est à l’ouest de l’Ukraine, selon les autorités.

Cette nouvelle vague de frappes montre que le pays a besoin de « plus d’aide » de la communauté internationale, a réagi Andriy Yermak, le chef de cabinet du président ukrainien Volodymyr Zelenskyy.

Pertes russes « énormes » en Ukraine

La Russie subit des pertes « énormes » en hommes et en matériel dans sa guerre en Ukraine, a déclaré un haut responsable de l’armée allemande dans une interview publiée vendredi.

« Selon les chiffres des services de renseignement occidentaux, 300 000 soldats russes ont été tués ou si grièvement blessés qu’ils ne peuvent plus être mobilisés dans la guerre », a déclaré le général Christian Freuding au quotidien Süddeutsche Zeitung.

Concernant l’équipement, il a ajouté : « Nous pensons qu’ils (les Russes) ont perdu un certain nombre de chars et d’unités blindées qui se comptent par milliers et qui se situent dans le haut de gamme ».

Dans le même temps, « les Russes parviennent encore à recruter du personnel, entre autres en faisant venir des détenus » au front, a souligné le général.

« Nous observons bien sûr des investissements massifs dans l’industrie de l’armement », a-t-il poursuivi.

Les combats le long de la ligne de front sont largement enlisés par les conditions hivernales, la contre-offensive ukrainienne de l’été n’ayant pas réussi à réaliser une percée significative.

Laisser un commentaire

10 + deux =