Montpellier instaure la gratuité des transports en commun en décembre.  Voici comment obtenir un laissez-passer

Milos Schmidt

Montpellier instaure la gratuité des transports en commun en décembre. Voici comment obtenir un laissez-passer

Montpellier s’apprête à lancer la gratuité des transports en commun à l’approche de Noël.

Montpellier, dans le sud de la France, s’apprête à instaurer la gratuité des transports publics le 21 décembre.

Elle deviendra la plus grande métropole française à bénéficier d’un tel dispositif.

À partir du mois prochain, les résidents locaux pourront utiliser un titre de transport gratuit sur le réseau de bus et de tramway de la ville. Le projet vise à réduire les émissions, à réduire la pollution et à améliorer l’accessibilité pour les résidents de la ville.

« En instaurant la gratuité des transports, nous avons l’audace de prendre une grande mesure de justice sociale, de progrès, qui œuvre pour la transition écologique », a tweeté le maire de Montpellier, Michaël Delafosse, lors de l’annonce du projet en début d’année.

Montpellier expérimente depuis septembre 2020 la gratuité des transports le week-end. En 2021, elle l’a étendu en semaine pour les moins de 18 ans et les plus de 65 ans.

La nouvelle extension du projet fait partie de l’effort de 150 millions d’euros de la ville pour une mobilité zéro carbone, qui comprend également des investissements dans des pistes cyclables et la création d’une zone à faibles émissions.

Où d’autre les transports sont gratuits en France ?

Montpellier est loin d’être un pionnier. En fait, les villes françaises déploient de tels dispositifs depuis la décentralisation de la gestion des transports du pays en 2015.

Cependant la majorité d’entre elles comptent moins de 150 000 habitants.

Avec près de 200 000 habitants, Dunkerque est à ce jour la plus grande ville à avoir adopté la gratuité des transports. Après avoir introduit des lignes de bus gratuites en 2018, le nombre de passagers a augmenté en moyenne de 85 pour cent.

Le dispositif est financé par une légère augmentation de la taxe de mobilité déjà prélevée sur les entreprises publiques et privées de plus de 10 salariés en France.

Au total, 39 territoires en France disposent de dispositifs similaires, dont la banlieue marseillaise d’Aubagne, la ville portuaire de Calais et la commune occidentale de Niort.

Montpellier sera à ce jour la plus grande ville à adopter un tel dispositif.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la gratuité des transports ?

Les partisans affirment que les programmes de transport gratuit réduisent l’utilisation de la voiture (et donc la pollution et les émissions), attirent les gens vers les centres-villes, augmentent le pouvoir d’achat et démocratisent l’accès aux transports.

Cependant, certains craignent que cela décourage les investissements et le développement dans le secteur des transports, et que les coûts en soient supportés par les contribuables.

La demande accrue stimulée par les voyages sans billet peut également mettre à rude épreuve la capacité dans les zones urbaines très fréquentées, alors que des programmes similaires en Europe ne se sont pas toujours avérés efficaces pour réduire l’utilisation de la voiture.

Les transports gratuits pourraient-ils arriver à Paris ?

Le concept n’est peut-être pas aussi facile à reproduire dans la plus grande ville de France, Paris, qui dépend davantage des revenus de la billetterie des transports.

Pour certaines communes de taille moyenne, la billetterie ne représente que 10 pour cent du financement des transports, selon Vie-publique. Dans les grandes agglomérations comme Paris, Lyon et Marseille, elle varie de 25 à 40 pour cent.

Ces villes sont plus susceptibles de continuer à opter pour un accès partiellement gratuit aux transports, axé sur les groupes à faibles revenus, tels que les jeunes, les personnes âgées et les chômeurs.

Par exemple, dans la capitale française, la gratuité des transports pour les moins de 18 ans a été instaurée en 2020 pour faciliter la rentrée scolaire. Nantes a introduit la gratuité des voyages le week-end en 2021. Et en 2021, la région Occitane, dans le sud de la France, a testé en proposant 30 voyages en train gratuits par mois aux 18-26 ans.

Comment obtenir un titre de transport gratuit à Montpellier

Les Montpelliérains peuvent souscrire à un abonnement de transport gratuit sur l’application M’Ticket et le site Internet de la TAM. Une pièce d’identité avec photo et un justificatif de domicile sont requis.

Le pass sera alors disponible sur votre smartphone et devra être validé à chaque montée dans le bus et le tram.

Quels autres pays européens proposent le transport gratuit ?

Deux pays européens se distinguent par leurs projets pionniers de gratuité des transports.

Tallinn, la capitale de l’Estonie, a introduit la gratuité des transports publics en 2013. En 2020, le Luxembourg est devenu le premier pays au monde à supprimer les tarifs de tous les transports publics.

L’Espagne expérimente des billets de train gratuits pour les trajets de courte et moyenne distance dans le cadre d’un programme qui se poursuivra jusqu’à la fin de cette année. Il vise à réduire l’impact de la crise du coût de la vie, tout en réduisant les émissions de CO2.

L’Allemagne a introduit une mesure similaire entre juin et août de l’année dernière, avec un abonnement de transports publics à prix réduit dans tout le pays. Il permettait aux voyageurs d’utiliser de manière illimitée les services locaux et régionaux pour seulement 9 € par mois.

Ensemble, la France et l’Allemagne offrent cet été 60 000 billets de train gratuits aux jeunes pour encourager les échanges culturels.

Plus de 50 villes et villages d’Europe ont désormais introduit la gratuité des transports publics, citant les ambitions climatiques et l’égalité sociale comme leurs principales motivations.

Laisser un commentaire

quatorze − huit =