Macron s'apprête à soutenir un second mandat pour von der Leyen

Martin Goujon

Macron s’apprête à soutenir un second mandat pour von der Leyen

PARIS — Le président français Emmanuel Macron devrait soutenir Ursula von der Leyen pour un deuxième mandat à la présidence de la Commission européenne, selon trois responsables français.

Le Parti populaire européen de centre-droit de von der Leyen est en passe de devenir facilement le plus grand bloc au Parlement européen après les élections européennes de dimanche, augmentant considérablement ses chances de revenir à la tête de l’exécutif bruxellois.

Le soutien de la France a cependant toujours été une préoccupation, car le libéral Macron n’avait jamais explicitement soutenu l’Allemand pour un second mandat, déclenchant des spéculations selon lesquelles il pourrait tenter de promouvoir une alternative. Son proche allié Pascal Canfin a déclaré à L’Observatoire de l’Europe le mois dernier : « La France et tout le monde dans l’écosystème présidentiel aimerait que (l’ancien Premier ministre italien Mario) Draghi joue un rôle ».

Mais Macron semble désormais avoir de plus grands défis politiques que de tenter de réorganiser la table des sommets à Bruxelles.

Contrairement au PPE, les libéraux ont connu une terrible soirée électorale européenne en France et au-delà. Macron a subi une défaite écrasante, alors que le Front national d’extrême droite a remporté la victoire avec 31 pour cent des voix, soit plus du double du résultat obtenu par les alliés du président. Alors que les résultats tombaient encore, Macron a appelé à des élections législatives anticipées, un pari fou visant à briser l’élan de l’extrême droite.

« Le PPE a remporté une grande victoire aux élections et l’option von der Leyen est considérablement renforcée », a déclaré à L’Observatoire de l’Europe un responsable français connaissant les négociations sur les emplois les plus élevés.

« Il n’y a désormais aucun doute sur la couleur politique de la prochaine présidence de la Commission », a déclaré le même responsable qui a requis l’anonymat pour évoquer un sujet sensible.

Un ministre français a également déclaré lundi que « le scénario principal » était que Macron soutienne von der Leyen en échange de concessions sur les objectifs politiques de la France. Le fait que « le PPE a réalisé des progrès et que la majorité (qui soutient von der Leyen) a diminué moins que prévu » a renforcé les chances de von der Leyen d’obtenir un second mandat.

Selon deux responsables, la France souhaite maintenant obtenir l’assurance de von der Leyen que son mandat sera fortement axé sur la politique industrielle et satisfera la demande de Paris d’autoriser davantage de subventions pour soutenir l’économie du bloc.

Le mois dernier, Macron a prononcé un discours alarmant appelant les Européens à investir massivement dans des domaines stratégiques, tels que l’intelligence artificielle et les énergies renouvelables, afin de rivaliser avec la Chine et les États-Unis.

Laisser un commentaire

quatorze − 9 =