Chinese President Xi Jinping holds an umbrella outside a restaurant Tuesday, May 7, 2024 at the Tourmalet pass, in the Pyrenees mountains.

Jean Delaunay

Macron invite le dirigeant chinois Xi à se rendre dans les Pyrénées françaises

La rencontre des deux dirigeants dans un col isolé fait suite à une visite à enjeux élevés à Paris.

Le président français a reçu mardi le dirigeant chinois dans un col isolé des Pyrénées pour des réunions privées après la visite de Xi à Paris, dans le cadre d’un voyage dominé par les différends commerciaux et la guerre de la Russie en Ukraine.

Le président français Emmanuel Macron a tenu à inviter le président chinois Xi Jinping au col du Tourmalet, près de la frontière espagnole, où Macron a passé du temps, enfant, chez sa grand-mère.

L’invitation se voulait un geste réciproque, après que Xi ait emmené Macron à la résidence du gouverneur de la province du Guangdong, où vivait autrefois le père du président chinois, l’année dernière.

Les routes sinueuses menant au col ont été bloquées mardi par les autorités sur des dizaines de kilomètres, alors que la sécurité était renforcée pour la visite.

Macron et Xi — accompagnés de leurs épouses, Brigitte Macron et Peng Liyuan — ont visité un restaurant de montagne de la région. Les dirigeants ont assisté à une danse folklorique traditionnelle avant de déguster des spécialités locales.

Macron a remis à Xi un maillot jaune du Tour de France – avec le col du Tourmalet l’une des ascensions les plus célèbres de la course – une couverture en laine fabriquée dans les Pyrénées et une bouteille d’Armagnac, a rapporté la chaîne française BFMTV.

Xi effectue un voyage en Europe visant à revigorer les relations à une époque de tensions mondiales. Il se dirige ensuite vers la Serbie et la Hongrie.

Au cours du dernier jour de sa visite en France, les autorités ont perquisitionné mardi à Bruxelles le bureau du Parlement européen d’un éminent député allemand d’extrême droite, selon le plus haut parquet allemand.

Maximilian Krah, principal candidat du parti Alternative pour l’Allemagne aux prochaines élections au Parlement européen, est sous surveillance après l’arrestation d’un de ses assistants le mois dernier, soupçonné d’espionnage au profit de la Chine.

Laisser un commentaire

16 − quinze =