Macron exhorte Xi à proposer des « règles équitables pour tous » dans un contexte de conflit commercial brassicole

Martin Goujon

Macron exhorte Xi à proposer des « règles équitables pour tous » dans un contexte de conflit commercial brassicole

PARIS — Le président français Emmanuel Macron a appelé le dirigeant chinois Xi Jinping à proposer des « règles équitables pour tous » au début de sa visite d’État de deux jours en France qui devrait se concentrer sur les tensions commerciales et la guerre en Ukraine.

« L’avenir de notre continent dépend très clairement de notre capacité à continuer à développer une relation équilibrée avec la Chine », a déclaré lundi Macron lors d’une réunion à trois avec Xi et la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen.

La France souhaite une plus grande réciprocité dans ses relations avec la Chine et a soutenu la décision de l’Union européenne d’ouvrir plusieurs enquêtes contre Pékin pour des pratiques commerciales déloyales présumées dans des secteurs tels que les véhicules électriques et la fabrication de dispositifs médicaux.

La Chine a riposté en lançant sa propre enquête antidumping sur les liqueurs européennes à base de vin, ciblant en grande partie les producteurs français de cognac.

Xi n’a cependant donné aucune indication s’il allait faire des concessions aux demandes européennes à son arrivée à l’Elysée. Il a appelé la Chine et l’UE à « rester partenaires » et à « approfondir leur communication stratégique » lors de son discours d’ouverture précédant les négociations.

Von der Leyen a été plus précise dans sa critique des pratiques commerciales de Pékin, affirmant que la « surcapacité » de la Chine dans certains domaines économiques, tels que la production d’acier et les véhicules électriques, conduisait à des « déséquilibres insoutenables ».

Le président de la Commission européenne a également menacé de « faire pleinement usage des instruments de défense commerciale (du bloc) » si nécessaire. « L’Europe n’hésitera pas à prendre les décisions difficiles nécessaires pour protéger ses économies et sa sécurité », a-t-elle déclaré.

En rupture avec le protocole habituel des visites d’État, la voiture officielle de Xi s’est arrêtée à l’entrée du palais de l’Elysée, obligeant le président français à traverser la cour pour saluer le président chinois. Ensemble, ils gravirent les marches du palais présidentiel, avant de se serrer brièvement la main.

Macron devrait également faire pression sur le dirigeant chinois sur ses relations avec le Russe Vladimir Poutine, dont les forces ont pu, ces derniers mois, profiter de la diminution des approvisionnements de l’Ukraine tout en se préparant également à une éventuelle offensive dans les mois à venir. Avec de lourdes sanctions contre la Russie qui ont un impact sur les échanges commerciaux du pays avec les États-Unis et l’UE, la Chine fournit désormais à la Russie la part du lion de ses biens de consommation ainsi que des technologies clés pour le champ de bataille. Les deux parties bénéficient de ce que Xi a appelé un « partenariat sans limites ».

Xi aura ensuite droit à une cérémonie au monument des Invalides à Paris, à un dîner d’État au palais de l’Elysée et, mardi, à une visite dans les Pyrénées françaises.

Laisser un commentaire

cinq × deux =