Emmanuel Macron delivers his speech at the Annual Meeting of World Economic Forum in Davos, Switzerland, Wednesday, Jan. 17, 2024.

Milos Schmidt

Macron à Davos : un projet économique stratégique pour l’avenir de la France et de l’Europe

« Notre continent a beaucoup d’épargne, mais cette épargne ne circule pas vers les bons endroits, vers les bons secteurs. Nous pouvons avancer, tous les 27 », a déclaré Macron lors d’un discours au WEF de Davos.

Le président français Emmanuel Macron a présenté mercredi une vision globale pour l’avenir de la France et de l’Europe lors du Forum économique mondial (WEF) à Davos, mettant l’accent sur les réformes économiques, la durabilité environnementale et le renforcement de la souveraineté européenne.

L’Observatoire de l’Europe Business revient sur ses gros titres.

Réformes fiscales et investissements verts

Macron a ouvert son discours en soulignant d’importantes réformes fiscales en France, notamment une réduction notable de 60 milliards d’euros et une baisse de l’impôt sur les sociétés de 33,3 % à 25 %.

Il a souligné l’introduction de crédits verts pour attirer les entreprises de technologies vertes, démontrant ainsi son double engagement en faveur de la croissance économique et de la durabilité environnementale.

Macron a souligné la nécessité d’investir davantage dans divers secteurs, déclarant : « Les technologies quantiques, propres, vertes ou même le secteur de la défense nécessitent beaucoup plus d’argent. Nous avons besoin d’une stratégie d’investissement avec deux moteurs ».

Approfondir l’intégration financière et renforcer l’investissement public

Un élément clé de la stratégie de Macron consiste à approfondir l’union des marchés de capitaux européens afin de garantir des systèmes financiers plus intégrés à travers le continent.

Il a plaidé pour davantage d’investissements publics européens, suggérant la possibilité d’euro-obligations axées sur des domaines prioritaires.

Macron a observé : « Notre continent a beaucoup d’épargne, mais cette épargne ne circule pas vers les bons endroits, vers les bons secteurs. Nous pouvons avancer, tous les 27, nous devons le faire. »

Objectifs environnementaux ambitieux et neutralité carbone

Macron a souligné la position unique de l’Europe dans l’acceptation de la neutralité carbone et a appelé à un programme environnemental plus ambitieux, ancré dans l’investissement et l’innovation.

« Si nous voulons un programme de développement durable, nous devons investir davantage. Nous devons investir davantage dans le climat, davantage dans l’IA », a-t-il déclaré. « Conduire davantage de réformes, mais nous devons aussi changer notre propre modèle en créant davantage d’emplois en Europe, des emplois mieux payés essentiellement. »

Vers une Europe souveraine : mettre l’accent sur l’autonomie

La vision de Macron pour une Europe plus souveraine consiste notamment à garantir la production européenne dans les secteurs technologiques clés et les parties critiques de la chaîne de valeur, des puces à l’agriculture, et des énergies renouvelables à l’énergie nucléaire.

« Une Europe plus souveraine signifie que nous devons être sûrs d’avoir une production européenne d’intelligence cérébrale souveraine, je dirais. Des technologies clés et des éléments critiques de la chaîne de valeur, des puces à l’agriculture en passant par l’énergie, c’est-à-dire les énergies renouvelables et le nucléaire », a-t-il déclaré. a affirmé.

Il a décrit l’Union européenne comme un projet « non dépendant des grandes puissances et non un projet d’hégémonie, mais d’équilibre, d’équilibre et de respect ».

Les réalisations environnementales de la France et sa stratégie nucléaire

Macron a détaillé les efforts visant à décarboner l’approvisionnement énergétique de la France, déclarant : « Nous avons également mené des réformes pour décarboner notre énergie avec un plan environnemental dans lequel nous avons impliqué tous les secteurs. »

Il a fièrement évoqué l’alignement de la France sur les objectifs de l’Accord de Paris, démontrant son engagement à réduire les émissions et à renforcer la durabilité.

« Il y a six ans, lorsque j’étais devant vous, nous réduisions de 1 % par an nos émissions de CO2. Deux ans plus tard, nous avons commencé à les réduire de 2 % par an. Nous l’avons fait pendant quatre ans. L’année dernière, nous les avons réduites de 4,6 %. %. Donc ça marche », a déclaré Macron.

Il a souligné que 70 % de l’électricité française est basée sur l’énergie nucléaire et a annoncé des plans pour de nouveaux réacteurs nucléaires : « Nous avons déjà annoncé six nouveaux réacteurs et j’annoncerai huit nouveaux réacteurs d’ici juin. »

Regard vers l’avenir : des décisions cruciales pour l’Europe se profilent

Macron a conclu par une déclaration prospective sur les décisions critiques auxquelles l’Europe sera confrontée dans les années à venir, soulignant l’importance de l’unité, de l’investissement et de l’innovation dans des secteurs tels que l’IA, l’espace, le quantique, les puces électroniques et la défense.

Il a avancé que ce sont les piliers d’une approche souveraine et que si l’Europe peut être unie et investir de manière significative dans ces secteurs, elle peut atteindre ses objectifs ambitieux.

Macron a souligné l’importance de l’unité et de la souveraineté européennes, en particulier à la lumière des récents défis mondiaux. Il a cité la réponse collective de l’UE à la crise du COVID et à la guerre en Ukraine comme exemples de la force de l’Europe lorsqu’elle est unie.

Laisser un commentaire

trois × un =