House for sale, editing.

Milos Schmidt

Lutte pour l’achat d’une maison au Royaume-Uni : les dépôts atteignent 105 % du revenu annuel moyen

Le prix d’une maison moyenne au Royaume-Uni a encore augmenté en janvier, au rythme le plus rapide depuis octobre, selon le fournisseur de prêts hypothécaires Nationwide.

Les prix de l’immobilier britannique ont grimpé de 0,7% sur un mois en janvier, avec une baisse annuelle de seulement 0,2%, selon les derniers chiffres du prêteur hypothécaire Nationwide Building Society.

« Les prix de l’immobilier au Royaume-Uni ont augmenté de 0,7% en janvier, après prise en compte des effets saisonniers. Cela s’est traduit par une amélioration du taux annuel de croissance des prix de l’immobilier de -1,8% en décembre à -0,2% en janvier, le résultat le plus fort depuis janvier 2023 », a déclaré l’économiste en chef de Nationwide, Robert Gardner, en commentant les chiffres.

Selon Gardner, la trajectoire des taux hypothécaires est cruciale pour le marché immobilier, représentant un défi en 2023 pour les particuliers cherchant à acheter une maison.

« Si les taux hypothécaires moyens devaient baisser à 4%, cela allégerait le fardeau des remboursements hypothécaires à 34% du salaire net (en supposant que les prix de l’immobilier et les revenus restent inchangés) », a-t-il déclaré.

« Cependant, toutes choses égales par ailleurs, des taux hypothécaires de 3 % (toujours bien au-dessus des creux observés à la suite de la pandémie) seraient nécessaires pour ramener cette mesure d’abordabilité vers sa moyenne à long terme. »

Le prix moyen actuel de l’immobilier reste 16 000 £ (19 000 €) en dessous de son sommet de 273 750 £ (320 400 €) enregistré en août 2022, période marquée par l’impact de la hausse des taux d’intérêt sur le marché immobilier.

Cependant, les prix restent supérieurs d’environ 42 000 £ (49 000 €) à ceux observés en janvier 2020, reflétant l’expansion rapide pendant la pandémie lorsque les taux d’intérêt historiquement bas ont accru la demande, comme le rapporte le Financial Times.

Épargner pour un dépôt reste un défi important pour les acheteurs de maison, a déclaré Nationwide. Il estime qu’un acompte de 20 % pour un premier acheteur typique équivaut désormais à environ 105 % du revenu brut annuel moyen.

Les résidents de New Era dans l’est de Londres, construits pour des logements abordables, ont exhorté les dirigeants britanniques à mettre un terme à l’augmentation des loyers.  Londres, 1er décembre 2014.
Les résidents de New Era dans l’est de Londres, construits pour des logements abordables, ont exhorté les dirigeants britanniques à mettre un terme à l’augmentation des loyers. Londres, 1er décembre 2014.

De même, les personnes à la recherche de biens locatifs sont confrontées à des prix plus élevés en raison d’une forte concurrence.

Au cours du dernier trimestre 2023, les loyers moyens annoncés en dehors de Londres au Royaume-Uni ont atteint 1 280 £ (1 500 €) par mois, soit une augmentation de 9,2 % par rapport à l’année précédente. Selon le site immobilier Rightmove, cela représente le taux de croissance annuel le plus bas observé depuis 2021.

En Angleterre, les ménages dont le revenu est médian dépensent environ 26 % pour des logements loués au prix médian. Au Pays de Galles, ce chiffre est de 23 % et en Irlande du Nord, de 25 %.

Les prévisions de Rightmove pour l’année prochaine suggèrent une augmentation des loyers moyens de 5 % en dehors de Londres et de 3 % dans la capitale.

Laisser un commentaire

19 − 4 =