President of the Spanish Federation Luis Rubiales and Saudi General Sport Authority GSA chairman Prince Abdulaziz bin Turki Al-Faisal Wednesday, Dec. 18, 2019.

Jean Delaunay

Luis Rubiales déclare au tribunal espagnol qu’il coopérera à l’enquête pour corruption

L’ancien patron du football espagnol a déclaré qu’il envisageait de revenir de République dominicaine après avoir été désigné comme personne d’intérêt.

L’ancien patron du football espagnol, Luis Rubiales, a déclaré qu’il retournerait en Espagne pour faire face à une enquête judiciaire sur l’accord commercial visant à organiser la Super Coupe d’Espagne en Arabie Saoudite, ont annoncé jeudi des responsables du tribunal.

Rubiales se trouvait cette semaine en République dominicaine lorsque la police a perquisitionné sa propriété à Grenade et les bureaux de la Fédération espagnole de football à Madrid.

Le bureau du procureur général espagnol a déclaré que 11 locaux avaient été perquisitionnés mercredi à la recherche de documents. Les agents ont procédé à sept arrestations et Rubiales a été identifié comme l’une des cinq autres personnes faisant l’objet d’une enquête dans le cadre d’une enquête pour corruption et blanchiment d’argent.

Un responsable du tribunal a déclaré à l’Associated Press que l’avocat de Rubiales avait informé un tribunal basé à Madrid dans les heures qui ont suivi les perquisitions qu’il était prêt à coopérer avec les autorités et qu’il prévoyait de rentrer chez lui le 6 avril, mais qu’il serait prêt à venir plus tôt. si un juge le demande.

Aucun mandat d’arrêt n’a été émis par le tribunal contre Rubiales ou toute autre personne intéressante dans l’affaire.

Pendant qu’il était président du football espagnol, Rubiales a remanié le format de la Super Coupe d’Espagne, créant un mini-tournoi à quatre équipes en 2020 et déplaçant la compétition en Arabie Saoudite dans le cadre d’un accord qui aurait coûté 40 millions d’euros par tournoi pour la fédération.

Les procureurs ont ouvert une enquête sur cet accord en 2022 à la suite d’une fuite audio d’une conversation entre Rubiales et le joueur de Barcelone de l’époque, Gerard Piqué, concernant des millions de dollars de commissions.

Kosmos, la société de divertissement sportif de Piqué, était impliquée dans l’accord avec la fédération et l’Arabie Saoudite.

Un responsable de l’entreprise a déclaré à l’AP qu’aucun employé de Kosmos n’avait été arrêté ou soumis à une enquête et qu’aucune propriété de l’entreprise n’avait été perquisitionnée.

Rubiales a démissionné en septembre après avoir provoqué un scandale international pour avoir embrassé la joueuse espagnole Jenni Hermoso sans son consentement lors de la finale de la Coupe du monde féminine, et fait face à un procès pour avoir prétendument agressé sexuellement Hermoso. Il a nié tout acte répréhensible.

Laisser un commentaire

15 + 14 =