President of the European Commission Ursula von der Leyen delivers her speech as part of the preparation of the European Council meeting of March 21-22 2024.

Jean Delaunay

L’UE va réviser sa politique agricole en réponse aux protestations des agriculteurs

Les propositions réduiraient le contrôle gouvernemental sur les agriculteurs de l’UE et leur donneraient plus d’espace pour s’adapter aux lois liées à l’environnement.

La Commission européenne a proposé de revoir certaines dispositions de la politique agricole commune en réponse aux protestations des agriculteurs à travers l’Europe.

Les propositions « réduiraient la charge liée aux contrôles pour les agriculteurs de l’UE » et leur donneraient plus de « flexibilité pour se conformer à certaines conditionnalités environnementales », a déclaré la Commission européenne.

Ces dispositions font suite aux dizaines de manifestations d’agriculteurs qui ont eu lieu dans plusieurs pays d’Europe, notamment en Espagne, en France, aux Pays-Bas et en Belgique. Ils s’opposent, entre autres, à la réglementation européenne visant à lutter contre le changement climatique, aux importations sans restrictions en provenance de pays extérieurs à l’Union et aux coûts de production.

Des tracteurs sont garés derrière un blocus dans le quartier européen lors d'une manifestation d'agriculteurs devant une réunion des ministres européens de l'Agriculture à Bruxelles, le 26 février 2024.
Des tracteurs sont garés derrière un blocus dans le quartier européen lors d’une manifestation d’agriculteurs devant une réunion des ministres européens de l’Agriculture à Bruxelles, le 26 février 2024.

La proposition « établit le juste équilibre » entre le rôle de la PAC visant à soutenir la transition vers une agriculture plus durable et les exigences des agriculteurs, a déclaré la Commission. La révision comprendrait également des mesures visant à améliorer la position des agriculteurs européens dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

« La Commission prend des mesures fortes et rapides pour soutenir nos agriculteurs à une époque où ils sont confrontés à de nombreux défis et préoccupations », a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

« Les propositions d’aujourd’hui – élaborées en étroite coopération avec les agriculteurs, les principales parties prenantes, nos États membres et les députés européens – offrent des flexibilités ciblées pour aider les agriculteurs à accomplir leur travail vital avec plus de confiance et de certitude », a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire

14 − 5 =