L'UE s'apprête à lancer la première banque d'hydrogène au monde

Jean Delaunay

L’UE s’apprête à lancer la première banque d’hydrogène au monde

La Commission européenne inaugurera cette semaine sa très attendue banque d’hydrogène afin de soutenir l’augmentation de l’hydrogène renouvelable dans le mix énergétique de l’UE.

L’idée est de débloquer 800 millions d’euros provenant de fonds européens pour aider l’industrie et en même temps encourager les investissements privés.

L’hydrogène vert devrait jouer un rôle clé dans la décarbonisation de l’UE afin qu’elle puisse atteindre ses objectifs de réduction des émissions d’ici 2050.

« Nous souhaitons démontrer clairement que nous sommes le leader mondial en matière d’utilisation de ces nouvelles technologies », a déclaré lundi le vice-président exécutif de la Commission, Maroš Šefčovič, dans une interview.

« (Et) Que nous pouvons effectivement remplacer les combustibles fossiles par de l’hydrogène vert, que nous pouvons produire de l’acier avec une empreinte carbone très faible ou nulle et en fait que nous pouvons également avoir des voitures, des bus, des trains, voire des avions et des navires visuellement propulsés à l’hydrogène vert, ce qui n’est pas polluant. »

En 2022, l’hydrogène représentait moins de 2 % de la consommation énergétique du bloc et était principalement utilisé pour fabriquer des produits chimiques, tels que des plastiques et des engrais.

La priorité de l’UE est de développer l’hydrogène renouvelable et elle vise à produire 10 millions de tonnes et à en importer dix millions supplémentaires d’ici 2030.

Lors de la Semaine de l’hydrogène organisée à Bruxelles, qui a débuté lundi, le secteur tentera de faire le lien entre la Commission européenne, les décideurs politiques, les chercheurs et l’industrie.

« La crise énergétique à laquelle l’Europe a été confrontée jusqu’à présent, notamment en raison de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, a montré à quel point nous sommes dépendants. L’hydrogène peut être produit en Europe, principalement dans les pays qui ont beaucoup d’énergie éolienne et solaire », a déclaré Jorgo. Chatzimarkakis, PDG d’Hydrogen Europe, a déclaré à L’Observatoire de l’Europe.

« Ainsi, l’Espagne, l’Irlande ou le Danemark sont des pays parfaits pour la production d’hydrogène.

« Mais pour être honnête, nous devons aussi importer de l’hydrogène et c’est pourquoi nous sommes très heureux d’accueillir ici l’Afrique du Sud, le Brésil et l’Arabie saoudite. »

Il y a encore du travail à faire en matière d’infrastructures et d’investissements, mais certains projets sont déjà en cours.

Entre autres, l’Allemagne a demandé au Royaume-Uni d’envisager la construction d’un pipeline d’hydrogène de 400 milles sous la mer du Nord et un pipeline sous-marin pour transporter de l’hydrogène vert est en cours de préparation entre l’Espagne et la France.

Laisser un commentaire

neuf − 3 =