Russian President Vladimir Putin chairs a Security Council meeting via videoconference at the Kremlin in Moscow,

Jean Delaunay

L’UE et l’Ukraine envisagent un tribunal spécial pour Poutine et les responsables de la guerre

Vladimir Poutine et d’autres hauts responsables politiques et militaires russes pourraient faire établir un tribunal spécial par l’UE et l’Ukraine.

Le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders, a déclaré que « deux options principales sont envisagées : un tribunal international basé sur un accord multilatéral ou une solution simplifiée basée sur un accord bilatéral entre l’Ukraine et le Conseil de l’Europe ».

En outre, un mécanisme de transfert spécial sera créé pour transférer les affaires des tribunaux ukrainiens vers ce nouveau tribunal. Les Pays-Bas se sont déclarés prêts à accueillir le tribunal, en plus du Centre international pour la poursuite des crimes d’agression contre l’Ukraine (ICPA), déjà opérationnel.

Reynders estime que la création du tribunal est la dernière étape : « La prochaine étape est une question de volonté politique. Elle ne commencera qu’au début de l’année prochaine et d’ici la fin de l’année, elle pourrait devenir une réalité. »

La russie utilise la tactique des « attaques répétées ».

Les attaques russes contre les infrastructures civiles se poursuivent en Ukraine. Vendredi, plusieurs missiles ont touché des zones résidentielles du sud-est.

Au moins quatre personnes seraient mortes et 20 blessées, dont des enfants, et des journalistes seraient arrivés sur place. Les forces russes auraient à nouveau eu recours à la tactique des « frappes répétées », lorsqu’un nouveau missile a touché le site d’une précédente attaque au moment même où les équipements de secours arrivaient et commençaient à travailler.

Laisser un commentaire

dix-huit + vingt =