Yahya Sinwar, head of Hamas in Gaza, greets his supporters upon his arrival at a meeting in a hall on the sea side of Gaza City, on April 30, 2022.

Jean Delaunay

L’UE ajoute le chef politique du Hamas, Yahya Sinwar, à la liste des terroristes

Les États membres de l’Union européenne ont ajouté mardi le chef politique du Hamas, Yahya Sinwar, à la liste des terroristes de l’UE.

Cette décision permet au bloc de geler les fonds et autres actifs financiers de Sinwar dans les États membres de l’UE, et d’interdire aux opérateurs basés dans l’UE de mettre des ressources économiques à sa disposition.

Considéré comme l’une des principales figures de liaison entre les ailes politique et militaire du Hamas, Sinwar – un Gazaoui – a été élu commandant des forces armées de l’organisation et leader général à Gaza en 2017.

Il avait déjà été arrêté par Israël à plusieurs reprises, puis libéré dans le cadre d’un échange de prisonniers en 2011.

Il a été ajouté à la liste américaine des terroristes en 2015.

Sinwar aurait été impliqué dans l’attaque meurtrière du 7 octobre qui a provoqué la guerre en cours avec Israël. Le Royaume-Uni l’a pris pour cible dans le cadre d’un ensemble de sanctions en décembre dernier, ainsi que d’autres hauts dirigeants du Hamas.

Le Hamas est désigné organisation terroriste par l’UE et d’autres alliés occidentaux.

Sinwar devient le troisième haut dirigeant du Hamas à être personnellement sanctionné par l’UE depuis l’éclatement du conflit au Moyen-Orient en octobre.

Le 8 décembre, les États membres de l’UE ont également désigné Mohammed Deif et Marwan Issa, hauts commandants de la branche militaire du Hamas, les Birgades Ezzedin al-Qassam, comme terroristes.

Les sanctions visent à étouffer les ressources financières du Hamas et à empêcher ses militants d’orchestrer de nouvelles attaques.

Laisser un commentaire

un × 2 =