L'OTAN déploie un nombre record de 40 avions de lutte contre les incendies en Grèce

Jean Delaunay

L’OTAN déploie un nombre record de 40 avions de lutte contre les incendies en Grèce

Au milieu de la saison estivale des incendies de forêt, environ 600 000 hectares avaient été brûlés dans l’UE. C’est le deuxième après 2017, où près d’un million d’hectares sont partis en fumée.

L’OTAN a déployé un nombre record de 40 avions de lutte contre les incendies en Grèce pour aider le pays à lutter contre les incendies de forêt, a annoncé l’alliance.

Parmi les 40 appareils fournis par l’Agence OTAN de soutien et d’approvisionnement (NSPA), on compte 29 hélicoptères de lutte contre les incendies et, pour la toute première fois, 11 avions de lutte contre les incendies.

C’est la 11e année consécutive que la NSPA fournit des avions de lutte contre les incendies à la Grèce.

Les différents avions doivent être déployés dans 20 emplacements stratégiques différents à travers la Grèce afin de réduire le temps entre le remplissage et les largages successifs.

« Les missions aériennes de lutte contre les incendies sont parmi les plus complexes de l’aviation, car les équipages doivent faire face aux quatre éléments classiques que sont l’eau, la terre, le feu et l’air », a déclaré le lieutenant-colonel Panagiotis Filis, pilote de carrière dans l’armée de l’air hellénique et maintenant membre de Commandement aérien allié, a déclaré dans un communiquése décrivant comme « reconnaissant » pour l’aide de la NSPA.

Cela vient s’ajouter à l’assistance fournie par le Centre de coordination de la réaction d’urgence (ERCC) de l’UE qui, cette année, pour la première fois, a prépositionné 204 pompiers d’autres États membres de l’UE en Grèce.

La réserve de 12 avions de lutte contre les incendies de l’ERCC, également prêtés par les États membres, est actuellement déployée dans d’autres pays européens qui luttent contre les incendies de forêt, notamment l’Albanie, le Portugal, l’Espagne, la France, la République tchèque et la Slovénie.

Au 30 juillet, près de 600 000 hectares avaient déjà été brûlés dans l’UE par des incendies de forêt, selon les données du système européen d’information sur les incendies de forêt (EFFIS)..

Il s’agit du deuxième décompte le plus élevé observé pour une année depuis le début des records en 2006 après 2017, lorsque près d’un million d’hectares ont été réduits en cendres.

Les vagues de chaleur qui se produisent plus fréquemment et s’aggravent dans toute l’Europe en raison du changement climatique alimentent les incendies de forêt. Les conditions de sécheresse, qui touchent environ la moitié du territoire de l’UE, facilitent également leur propagation.

Laisser un commentaire

cinq × un =