L'Inde lance avec succès une nouvelle mission pour faire atterrir un robot explorateur sur la lune

Jean Delaunay

L’Inde lance avec succès une nouvelle mission pour faire atterrir un robot explorateur sur la lune

L’Inde a lancé avec succès une nouvelle mission pour faire atterrir un robot explorateur au pôle sud de la lune, un voyage qui prendra plus d’un mois.

L’Inde a lancé vendredi avec succès une fusée sans pilote qui doit voler de l’autre côté de la Lune dans le but de faire atterrir un robot explorateur sur la surface lunaire, a annoncé l’agence spatiale du pays.

Chandrayaan-3, le mot pour « vaisseau lunaire » en sanskrit, a décollé de Sriharikota dans le sud de l’Inde avec un orbiteur, un atterrisseur et le rover.

Le voyage devrait prendre un peu plus d’un mois, atterrissant sur la surface de la lune fin août. Un débarquement réussi ferait de l’Inde le quatrième pays après les États-Unis, l’Union soviétique et la Chine, à réaliser cet exploit.

Il s’agit de la deuxième tentative de l’Inde d’atterrir un vaisseau spatial robotique près du pôle Sud peu exploré de la lune. Une mission précédente en 2019 s’est soldée par un échec lorsque son atterrisseur s’est écrasé lors de sa descente finale pour déployer un rover à la recherche de signes d’eau.

Alors que l’Inde devient la cinquième économie mondiale, le gouvernement nationaliste du Premier ministre Narendra Modi est impatient de montrer les prouesses du pays en matière de sécurité et de technologie.

Il utilise la recherche de l’espace et d’ailleurs pour résoudre des problèmes à la maison.

Le programme spatial indien a déjà aidé à développer des technologies de satellite, de communication et de télédétection, et a été utilisé pour mesurer les niveaux d’eau souterraine et prévoir les conditions météorologiques dans le pays, qui est sujet à des cycles de sécheresse et d’inondations.

Laisser un commentaire

cinq × deux =