L'évolution de l'IA : du pionnier Alan Turing à l'ère de ChatGPT

Milos Schmidt

L’évolution de l’IA : du pionnier Alan Turing à l’ère de ChatGPT

Dans le premier épisode de notre série AI 101, explorez l’histoire de l’IA. Découvrez comment cela a pris son essor, depuis le test d’Alan Turing jusqu’à l’avènement de ChatGPT. Un voyage à travers l’histoire de la science de l’intelligence artificielle.

Tout a commencé en Angleterre en 1950. Le mathématicien Alan Turing a inventé le célèbre jeu d’imitation. Son objectif était de démontrer qu’une machine pouvait simuler l’intelligence humaine.

Le principe était de faire en sorte qu’un humain échange aveuglément des messages avec deux autres interlocuteurs en même temps. Le premier locuteur est une machine, le second une personne. Si l’humain qui joue au jeu est incapable de dire quelle réponse vient de l’ordinateur, la machine gagne. Il a fallu attendre 2014 pour réellement constater ce résultat.

Les âges d’or de l’IA : de sa naissance à la révolution du Big Data

Ce n’est que six ans plus tard, en 1956, lors d’une conférence organisée à Dartmouth, dans le nord-est des États-Unis, que l’IA devient véritablement une science. Dans les années qui ont suivi, les entreprises, les gouvernements et même l’armée américaine ont commencé à s’y intéresser de près. Ils ont investi dans la recherche. Ce fut le premier âge d’or de l’IA.

Lors de la conférence de Dartmouth en 1956, l’IA est devenue un domaine scientifique.
Lors de la conférence de Dartmouth en 1956, l’IA est devenue un domaine scientifique.

Mais dans les années 1980, les chercheurs se sont finalement heurtés à un problème technique : la puissance de calcul. Il a ensuite fallu attendre 2010 et l’ère du Big Data pour pouvoir exploiter pleinement le potentiel de l’IA. C’était le deuxième âge d’or de l’IA.

Elon Musk, l’actuel patron de X (ex-Twitter), et Sam Altman décident alors de sauter sur l’occasion en créant OpenAI, la société à l’origine de ChatGPT, devenue aujourd’hui le nouveau buzzword mondial.

Laisser un commentaire

onze − 6 =