Les stars latines remportent gros aux premiers Latin Grammys organisés en Espagne

Jean Delaunay

Les stars latines remportent gros aux premiers Latin Grammys organisés en Espagne

Les premiers Latin Grammys organisés en dehors de l’Amérique du Sud ont vu de grandes victoires pour Shakira, Karol G et Natalia Lafourcade.

La 24e édition des Latin Grammy Awards a eu lieu hier soir à Séville, en Espagne. C’était la première fois que la cérémonie se déroulait en dehors de l’Amérique du Sud et se vantait d’un spectacle de stars avec des performances des nominées Rosalía, Shakira et Laura Pausini.

La palme est revenue à « Mañana sera bonito » de Karol G, sacré meilleur album de l’année et meilleur album de musique urbaine.

La chanson de l’année et la meilleure chanson pop ont été décernées au producteur argentin Bizarrap pour son morceau ‘Shakira: Bzrp Music Sessions, Vol. 53’, une collaboration avec le célèbre chanteur colombien, qui a fait la une des journaux comme un titre franchement dissident envers son ex Gerard Piqué.

Shakira, qui a assisté à la cérémonie organisée à Séville, en Espagne, accompagnée de ses deux enfants, Milan et Sasha, a déclaré qu’elle souhaitait leur dédier le prix « parce que je leur ai promis que je serai heureuse ».

Shakira se produit lors de la cérémonie
Shakira se produit lors de la cérémonie

Natalia Lafourcade, qui détient le titre du plus grand nombre de Latin Grammys de l’histoire, a ajouté d’autres récompenses à sa liste de records avec le record de l’année. Sa chanson « De Todas las Flores » a également remporté le prix de la meilleure chanson d’auteur-compositeur-interprète, portant le total des Latin Grammy Awards de Lafourcade à 17 – le plus grand nombre pour une artiste féminine.

Edgar Barrera, qui avait commencé la soirée comme favori avec 13 nominations, a dû se contenter de trois prix : compositeur de l’année (une catégorie décernée pour la première fois), producteur de l’année et meilleure chanson régionale mexicaine. Ce prix est venu pour la composition « un X100to », la collaboration entre ses protégés, Grupo Frontera, et la superstar Bad Bunny.

Natalia Lafourcade pose en salle de presse avec les prix du disque de l'année
Natalia Lafourcade pose en salle de presse avec les prix du disque de l’année

Le déplacement du spectacle à Séville pour la première fois signifiait que le flamenco était présent tout au long de la nuit.

Elle a été exposée dès l’ouverture par Rosalía, qui est revenue à ses origines pour offrir sa version de « Se nos muerte el amor », de Rocío Jurado, sur le numéro musical d’Andrea Bocelli qui a interprété « Granada », composé par le Mexicain. Agustín Lara et la représentation de « Corazón partío » d’Alejandro Sanz, accompagné de 30 danseurs de flamenco.

Mais le cadre sévillan n’a pas été sans controverse.

La relocalisation hors d’Amérique du Sud est due à un accord de parrainage de trois ans avec le gouvernement de la région espagnole andalouse. Pour de nombreux artistes sud-américains, cette décision représente cependant la continuation d’une préférence pour la musique de langue espagnole par rapport à la musique latine.

Laisser un commentaire

deux + 12 =