Serbia’s national parks are a nature lover’s dream

Milos Schmidt

Les parcs nationaux de Serbie sont le rêve de tout amoureux de la nature : où aller pour les vignobles, la randonnée et l’histoire

Avec des ravins, des pistes de ski et des forêts riches en faune, les parcs nationaux de Serbie ont beaucoup à offrir au visiteur aventureux.

Enclavée au cœur des Balkans, la Serbie est le carrefour de différentes cultures et influences historiques, ce qui en fait une destination de voyage unique et diversifiée.

Ici, vous trouverez un mélange d’histoire, de culture et de beauté naturelle aux côtés de sa capitale dynamique, Belgrade, qui regorge de sites UNESCO et de parcs nationaux à découvrir.

La Serbie est généralement hors du radar touristique, mais grâce aux investissements continus dans les infrastructures touristiques et à l’ouverture de nouveaux hôtels et centres de villégiature, le pays est sur le point d’attirer davantage de visiteurs dans sa capitale et ses paysages sauvages.

Belgrade, la capitale animée et animée de la vie nocturne, est un point de départ évident pour les visiteurs internationaux. Cependant, l’Office national du tourisme espère détourner les voyageurs de la capitale et les orienter vers les nombreuses pistes de ski, parcs nationaux et sites UNESCO du pays.

Que faire en Serbie ?

Belgrade, la capitale animée et animée de la vie nocturne, est un point de départ évident pour les visiteurs internationaux.
Belgrade, la capitale animée et animée de la vie nocturne, est un point de départ évident pour les visiteurs internationaux.

Marija Labovic, PDG de l’Office national du tourisme de Serbie, affirme que malgré la richesse des offres naturelles et historiques, les voyageurs internationaux s’aventurent rarement au-delà de la capitale serbe, Belgrade.

« Nous sommes une destination proposant une variété de produits touristiques », ajoute Labovic. « Les vacances basées sur la nature figureraient en tête de notre liste. »

Les paysages naturels de la Serbie sont indéniablement impressionnants, avec des gorges profondes, des montagnes déchiquetées, des rivières immaculées et des forêts luxuriantes.

Le parc national de Tara, dans l’ouest de la Serbie, est une visite incontournable pour les aventures en plein air, offrant des sentiers de randonnée, des cascades et des vues de rêve sur le canyon de la rivière Drina.

Le parc national de Kopaonik, dans la partie centrale du pays, est une destination populaire pour le ski et le snowboard en hiver et pour la randonnée et le VTT en été.

Près de Belgrade, le parc national de Fruška Gora offre une évasion sereine de la vie urbaine et est connu pour ses vignobles verdoyants et ses monastères centenaires.

Voici notre guide des cinq parcs nationaux de Serbie, où vous pourrez traverser des paysages naturels préservés et faire de la randonnée, nager et skier au fil des saisons.

Parc national de Tara

Le parc national de Tara est un paradis pour la biodiversité et les aventures en plein air dans l'ouest de la Serbie.
Le parc national de Tara est un paradis pour la biodiversité et les aventures en plein air dans l’ouest de la Serbie.

S’étendant sur 220 km², royaume d’une nature intacte, le parc national de Tara est un paradis pour la biodiversité et les aventures en plein air dans l’ouest de la Serbie.

Abritant des pentes de montagne, des forêts denses, des gorges profondes et la sinueuse rivière Drina, Tara est populaire auprès des randonneurs, des amoureux de la faune et des photographes.

Outre des points de vue panoramiques et d’authentiques « villages ethniques », Tara propose plus de 20 sentiers de randonnée et d’alpinisme balisés qui vous emmènent à travers des paysages variés.

Commencez votre exploration à Banjska Stena, un point de vue spectaculaire offrant une vue panoramique sur le canyon de la Drina en contrebas.

De là, parcourez le sentier Banjska Stena, qui serpente à travers d’anciennes forêts de hêtres et de sapins, le long de cascades et de ruisseaux aux eaux cristallines.

Vous pourrez également faire du vélo dans le parc national de Tara. Le projet « Tarocikl » (Tarocycle) propose des centaines de pistes cyclables, des prairies fleuries aux montagnes et canyons.

Pour une montée d’adrénaline, réservez une expérience de rafting sur les eaux tumultueuses du canyon de la Drina, le deuxième canyon le plus profond d’Europe.

Parc national de Fruška Gora : pour la faune, les vignobles et les monastères

Près de Belgrade, la capitale de la vie nocturne animée, le parc national de Fruška Gora offre une évasion du centre urbain dense.

Autrefois une île de la mer Pannonienne, le premier parc national de Serbie est connu pour sa faune, ses vignobles luxuriants et ses monastères.

Explorez le réseau de sentiers de randonnée du parc, qui mènent à des monastères cachés, à des points de vue panoramiques et à des ruines antiques datant de l’époque romaine.

Ne manquez pas l’occasion de déguster des vins locaux dans l’un des nombreux vignobles de Fruška Gora, où vous pourrez en apprendre davantage sur le riche patrimoine viticole de la région.

Pour explorer l’histoire religieuse du parc, visitez le monastère Krusedol, un monastère orthodoxe serbe du XVIe siècle. Admirez ses fresques, promenez-vous dans ses jardins paisibles et imprégnez-vous de l’atmosphère spirituelle qui imprègne ce site remarquable.

Parc national de Đerdap : pour le rafting, l’histoire et les excursions en bateau

S’étendant le long du Danube, le parc national de Đerdap est un magnifique paysage de gorges, de ravins et d’anciennes forteresses.

Avec 636 km², c’est le plus grand parc national de Serbie. Son homonyme, les gorges de Đerdap, sont l’une des plus grandes gorges d’Europe et proposent de nombreuses activités de plein air aux visiteurs.

Commencez par explorer la forteresse de Golubac, une forteresse médiévale perchée au sommet d’un éperon rocheux surplombant le Danube. Promenez-vous dans ses couloirs labyrinthiques, escaladez ses imposants créneaux et imaginez les batailles qui faisaient autrefois rage entre ses murs.

Pour découvrir de plus près les merveilles naturelles de Đerdap, réservez une excursion en bateau à la Porte de Fer, une série de gorges imposantes et de formations rocheuses creusées par le Danube au fil des millénaires.

Levez les yeux vers les falaises abruptes qui s’élèvent à des centaines de mètres au-dessus de la rivière et observez les espèces d’oiseaux et la faune rares dans cette nature sauvage immaculée.

Parc national Kopaonik : pour le ski, la randonnée et la faune

L'ours brun est le plus grand carnivore de Serbie
L’ours brun est le plus grand carnivore de Serbie

Situé au cœur de la Serbie, le parc national de Kopaonik est la plus grande chaîne de montagnes du pays et l’un des meilleurs endroits pour skier.

Avec ses sommets enneigés, ses forêts denses et ses prairies alpines, Kopaonik propose de nombreuses activités de plein air toute l’année, du ski et du snowboard à la randonnée et au VTT.

Dévalez les pistes de la station de ski de Kopaonik, où des pistes de ski impressionnantes s’adressent à tous les niveaux. Que vous soyez un professionnel chevronné ou que vous dévaliez la neige pour la première fois, les pistes palpitantes de Kopaonik sont une visite incontournable.

Le parc se transforme en paradis des randonneurs pendant l’été, avec un réseau de sentiers menant à des points de vue panoramiques, des cascades et des lacs de montagne sereins.

Recherchez des espèces végétales et animales rares, notamment le lynx, les loups et les aigles royaux, habitant les divers écosystèmes du parc.

Le parc national du mont Šar : pour le patrimoine culturel, la faune et les montagnes

Le parc national du mont Šar englobe une vaste étendue sauvage et forme une frontière naturelle entre la Macédoine et la Serbie.

D’une beauté brute, le parc abrite une grande variété de flore et de faune, avec plus de 1 500 espèces de plantes et une faune insaisissable habitant ses divers habitats. Cherchez les ours bruns, les aigles et plus de 147 espèces de papillons.

En plus de ses paysages montagneux, la montagne Šar regorge d’histoire et de culture. La région est habitée depuis des milliers d’années, avec des traces d’établissement humain remontant à l’Antiquité.

Dans tout le parc, vous pourrez apercevoir des églises orthodoxes médiévales, des monastères, des fortifications et des villages traditionnels qui offrent un aperçu du riche patrimoine culturel de la région. Il est facile de comprendre pourquoi cette zone d’importance historique a été inscrite au programme du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Laisser un commentaire

deux + cinq =