Are the Oscars going to introduce gender-neutral categories?

Jean Delaunay

Les Oscars vont-ils introduire des catégories non sexistes ?

Le PDG de l’Académie, Bill Kramer, a confirmé que des discussions étaient en cours concernant la possibilité de catégories non sexistes pour les Oscars. Tout le monde ne pense pas que ce soit une bonne idée…

Les catégories d’acteurs non sexistes pour les remises de prix ont gagné en popularité au fil des ans.

En 2012, les Grammys ont supprimé les catégories de genre, permettant aux hommes et aux femmes de s’affronter pour toutes les récompenses, sous des titres comme « Meilleur interprète ».

D’autres cérémonies de remise de prix ont supprimé leurs catégories sexospécifiques pour défendre l’inclusivité, comme les MTV Movie & TV Awards, les Independent Spirit Awards, les Gotham Awards et les BRIT Awards, qui ont introduit des prix non sexistes pour être « encore plus inclusifs, reconnaissant le travail exceptionnel plutôt que la façon dont les artistes ». identifier. »

Désormais, dans le but d’être plus inclusif envers les artistes non conformes au genre, de nouveaux appels ont été lancés pour que les Oscars introduisent des récompenses non sexistes, fusionnant les listes restreintes masculines et féminines dans les catégories singulières du meilleur acteur et du meilleur acteur dans un second rôle.

Actuellement, les prix d’interprétation des Oscars sont divisés en catégories masculines (meilleur acteur, meilleur acteur dans un second rôle) et féminines (meilleure actrice, meilleure actrice dans un second rôle).

Lors d’une nouvelle interview avec Variety, le PDG de l’Académie, Bill Kramer, a été interrogé sur la possibilité de catégories non sexistes. Il a confirmé que des conversations étaient en cours.

« Nous explorons ce sujet avec nos comités de récompenses, d’adhésion, d’équité et d’inclusion et bientôt avec notre Conseil des gouverneurs », a-t-il déclaré.

« Nous en sommes au tout début de l’exploration et c’est l’une des nombreuses conversations sur l’avenir des récompenses et des Oscars. Nous étudions toujours à quoi cela pourrait ressembler.

Est-ce une sage décision pour les Oscars ?

En 2021, le Festival du film de Berlin est devenu le premier grand festival international du film à adopter une approche neutre en matière de genre pour ses prix d’interprétation.

La co-directrice de la Berlinale, Mariette Rissenbeek, avait déclaré à l’époque que la décision d’attribuer des prix non sexistes visait à susciter de nouvelles discussions sur la justice de genre, et la décision a été saluée par des stars du cinéma telles que Cate Blanchett et Tilda Swinton, cette dernière affirmant que la Berlinale La décision de classer les récompenses d’acteur genrées dans l’histoire était « éminemment sensée » et qu’il était « inévitable » que les récompenses non sexistes deviennent la norme dans l’ensemble de l’industrie cinématographique.

Bien que la parole de Swinton soit un évangile pour certains, il y a eu des échanges à ce sujet.

Certains pensent que la séparation des prix selon le sexe perpétue le stéréotype selon lequel les hommes et les femmes ne peuvent pas être évalués comme égaux dans leur profession.

De plus, les récompenses sexospécifiques perpétuent l’idée selon laquelle le genre est binaire, comme l’a déclaré l’artiste transgenre Elliot Page à Entertainment Weekly l’année dernière, à propos des Oscars : « J’espère que nous commencerons à dépasser ce degré de pensée binaire. »

Cependant, certains soutiennent que ce changement se traduit par deux catégories de moins pour les artistes interprètes ou exécutants, ce qui représente un risque d’opportunités manquées. L’actrice et réalisatrice Sarah Polley a déclaré au New York Times l’année dernière que, comme il n’y a pas les mêmes opportunités dans l’industrie entre les hommes et les femmes, les catégories globales pourraient entraîner un déséquilibre supplémentaire.

« Ce qu’aucun d’entre nous ne veut voir, c’est une catégorie générale d’acteur où il n’y aura que des nominés exclusivement masculins », a déclaré Polley.

En effet, même s’il n’existe aucune distinction entre les sexes pour les prix de réalisation, les prix d’acteur non sexistes peuvent sembler une décision avant-gardiste. Cependant, une conséquence involontaire de la suppression des catégories sexospécifiques est que les sections globales signifient moins de statuettes, réduisant ainsi le potentiel de visibilité. Moins d’artistes méritants pourraient être présélectionnés et la suppression des obstacles pourrait par inadvertance renforcer les désavantages institutionnels pour les femmes, par exemple.

Les récompenses non sexistes peuvent être considérées comme socialement progressistes et peuvent aider les artistes transgenres et non binaires, mais le problème va plus loin que les récompenses.

L’industrie cinématographique est un terrain de jeu inégal, toujours en proie au sexisme institutionnel et qui favorise les hommes cisgenres pour les rôles principaux. Les hommes ayant toujours plus d’opportunités de jouer des rôles principaux, ce n’est qu’une question de temps avant que toutes les récompenses d’acteur d’une année donnée soient attribuées à des artistes masculins. Il n’est pas difficile d’imaginer le tollé potentiel justifié – un peu comme lorsque les BRIT Awards ont introduit une catégorie Artiste de l’année en remplacement non sexiste des catégories Meilleur homme et Meilleure artiste féminine, et que les cinq nominés en 2023 se sont avérés être des hommes.

Il convient également de garder à l’esprit que, bien qu’elles constituent une partie importante du processus à part entière, les récompenses ne sont que la dernière étape brillante et que les opportunités équitables doivent commencer plus tôt dans le processus de réalisation du film.

Si les récompenses non sexistes peuvent approfondir le débat et conduire à des changements significatifs, comme une plus grande diversité de studios, d’institutions de financement et d’organismes votants, alors elles doivent être défendues. Sans changements et discussions plus profonds sur les racines du problème, il pourrait y avoir un risque de voir les récompenses non sexistes devenir rien de plus qu’un effort de valorisation de la vertu.

Même si ces changements potentiels sont bien intentionnés pour les Oscars, le cinéma en tant qu’industrie a besoin d’un changement qui commence plus tôt que la dernière partie de la saison des récompenses.

La pire chose qui puisse arriver est une industrie cinématographique obstinément dominée par les hommes qui opère des changements bouleversants les traditions, se félicitant d’un « nous avons alors résolu ce problème », et continue de marginaliser les femmes, les artistes transgenres et non binaires dès les premières décisions. -étapes de réalisation et de création.

Laisser un commentaire

4 × 1 =