Palestinians wounded in the Israeli air and ground offensive on the Gaza Strip are brought to a hospital in Deir al Balah on Friday, Jan. 26, 2024.

Jean Delaunay

Les négociateurs constatent des progrès sur le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas et sur la libération des otages

Une réunion dimanche en France réunira les chefs des services de renseignement américains, israéliens et égyptiens, ainsi que le Premier ministre du Qatar, pour de nouvelles négociations.

Les négociateurs affirment qu’ils progressent sur un accord potentiel en vertu duquel Israël suspendrait ses opérations militaires contre le Hamas à Gaza pendant deux mois en échange de la libération de plus de 100 otages capturés lors de l’attaque contre Israël le 7 octobre, selon deux hauts responsables américains. fonctionnaires.

Les responsables, qui ont requis l’anonymat pour discuter des négociations sensibles, ont déclaré samedi que les nouveaux termes de l’accord encore à conclure se dérouleraient en deux phases.

Dans la première phase, les combats cesseraient pour permettre aux femmes, aux personnes âgées et aux blessés d’être libérés par le Hamas.

Israël et le Hamas chercheraient alors à régler les détails au cours des 30 premiers jours de la pause pour une deuxième phase au cours de laquelle les soldats israéliens et les civils seraient libérés. L’accord émergent appelle également Israël à autoriser davantage d’aide humanitaire à Gaza.

Même si l’accord proposé ne mettrait pas fin à la guerre, les responsables américains espèrent qu’un tel accord pourrait jeter les bases d’une résolution durable du conflit.

Le New York Times a rapporté pour la première fois samedi que des progrès avaient été réalisés vers un accord prévoyant une pause dans les combats en échange des otages restants.

Le directeur de la CIA, Bill Burns, devrait discuter des contours de l’accord naissant lorsqu’il rencontrera dimanche en France David Barnea, le chef de l’agence de renseignement israélienne du Mossad, le Premier ministre qatari Mohammed bin Abdulrahman Al Thani et le chef des renseignements égyptiens Abbas Kamel pour des discussions. centrée sur les négociations sur les otages, selon trois personnes proches de la réunion prévue et qui n’étaient pas autorisées à commenter publiquement.

Le président Joe Biden s’est entretenu vendredi par téléphone avec le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi et l’émir au pouvoir du Qatar, cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani. Les appels avec les deux dirigeants ont porté sur la situation des otages.

Laisser un commentaire

16 + 15 =