Huiles d'olives

Bastien

Les marques d’huile d’olive à éviter impérativement, selon 60 Millions de Consommateurs

L’huile d’olive, réputée pour ses vertus gustatives et ses bienfaits santé indéniables, s’impose comme un pilier de la diététique méditerranéenne. Source privilégiée d’acides gras monoinsaturés, notamment l’acide oléique, elle joue un rôle clé dans le maintien de la santé cardiovasculaire. Les études scientifiques mettent en lumière sa capacité à moduler favorablement le profil lipidique en diminuant le LDL-cholestérol (le « mauvais » cholestérol) et en augmentant le HDL-cholestérol (le « bon » cholestérol). Au-delà de ces avantages, l’huile d’olive est également reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires et son potentiel protecteur contre certaines pathologies, y compris certains cancers.

Cependant, une récente analyse effectuée par « 60 Millions de Consommateurs » a soulevé des préoccupations quant à la pureté de certaines huiles d’olive disponibles sur le marché. L’étude a révélé la présence de plastifiants, dont certains sont identifiés comme perturbateurs endocriniens et toxiques pour la reproduction, dans vingt-trois références examinées. Cette découverte appelle les consommateurs à la vigilance dans leur choix d’huile d’olive.

Parmi les options recommandées figure l’huile d’olive Primadonna, produite en Espagne et distribuée par Lidl. Évaluée à 16 sur 20, cette huile d’olive se distingue par l’absence de contaminants et présente un excellent rapport qualité-prix à 6,99 euros le litre. Elle constitue ainsi une alternative de choix pour ceux qui cherchent à allier plaisir gustatif, bienfaits pour la santé et responsabilité budgétaire.

Une autre suggestion concerne l’huile d’olive Reflets de France, proposée par Carrefour, qui a obtenu une note de 15 sur 20. Bien que son prix soit plus élevé, à 31,30 euros le litre, elle représente une option de qualité pour les consommateurs désireux de privilégier des produits locaux.

Ce constat souligne l’importance d’une sélection minutieuse des huiles d’olive, en tenant compte non seulement de leur profil nutritionnel mais aussi de leur pureté. Les consommateurs sont ainsi encouragés à rechercher des produits certifiés exempts de substances nocives, garantissant ainsi une expérience culinaire saine et savoureuse. En définitive, malgré les disparités de qualité révélées par l’étude, il reste possible de trouver sur le marché des huiles d’olive qui conjuguent excellence gustative et intégrité sanitaire.

Laisser un commentaire

4 × 1 =