Les JO de Paris vont donner une seconde vie aux déchets avec des chaises en plastique recyclé

Jean Delaunay

Les JO de Paris vont donner une seconde vie aux déchets avec des chaises en plastique recyclé

Les Jeux de l’an prochain encouragent la durabilité et sensibilisent au recyclage de manière créative.

Les spectateurs des Jeux Olympiques de Paris 2024 seront assis sur des chaises en Plastique recyclé à partir des poubelles locales.

« Il y avait des pénuries de matériaux vierges, ce qui a conduit de nombreux fabricants à passer à déchets», explique Marius Hamelot, co-fondateur de Le Pavé, l’entreprise d’éco-construction à l’origine de l’initiative.

« Les fabricants de plastique ont complètement cessé de fonctionner, non pas parce qu’il n’y avait plus de commandes, mais parce qu’il n’y avait plus de matière. Ils se sont donc tournés vers le secteur des déchets.

Malgré les défis logistiques et les contraintes sur les chaînes d’approvisionnement mondiales, le système de sièges s’inscrit dans le cadre d’efforts plus larges visant à réduire l’empreinte environnementale du jeux olympiquesqui promettent d’être les plus vertes à ce jour.

Les organisateurs ont déclaré qu’ils réduiraient les émissions de moitié par rapport aux jeux précédents en utilisant les structures existantes, en encourageant l’utilisation des transports en commun et – de manière controversée – compensation carbone.

Les sièges des sites olympiques tels que l’Aréna de la Porte de la Chapelle à Paris et le centre aquatique olympique de Saint-Denis seront en plastique recyclé.

Embrasser le économie circulaire, cette approche réduit la consommation d’énergie et évite la production de nouveaux déchets. Environ 11 000 sièges seront fabriqués à partir de matériaux recyclés.

Comment les déchets plastiques sont-ils transformés en sièges olympiques ?

ParisLa société de recyclage Lemon Tri s’est associée à éco-construction entreprise Le Pavé pour collecter les déchets plastiques et les transformer en copeaux de plastique broyés.

Ces copeaux sont ensuite mélangés pour obtenir une répartition uniforme des couleurs, chauffés et compressés dans des machines. Le résultat est une série de feuilles de plastique blanches ou noires, avec des taches de couleur.

Ces feuilles sont ensuite lissées, poncées et envoyées à d’autres entreprises partenaires en France à découper et à assembler, donnant naissance aux sièges olympiques. La production bat son plein et les sièges seront installés cet automne.

Le programme olympique de recyclage du plastique adopte une approche locale

Quatre-vingt pour cent des 100 tonnes de plastique recyclé nécessaires pour faire venir les places des poubelles jaunes situées en Seine-Saint-Denis.

« C’est collecté en Seine-Saint-Denis, broyé en Seine-Saint-Denis, transformé en Seine-Saint-Denis, le tout pour une piscine qui est toujours dans le coin », explique le co-fondateur de Lemon Tri, Augustin Jaclin.

Des collectes de plastique ont été menées dans les écoles de la région et environ cinq millions de personnes de couleur un soda les bouchons des bouteilles ont été récupérés.

L’initiative offre également l’occasion de sensibiliser le public et de promouvoir des pratiques plus durables.

« C’est un énorme outil de communication, dit-il. Augustin. « Quand on dit aux enfants de venir mettre vos bouteilles dans les poubelles, demain elles seront dans les banquettes de la piscine olympique, ça sensibilise (au le recyclage des déchets). »

Regardez la vidéo ci-dessus pour voir comment les chaises recyclées sont fabriquées.

Laisser un commentaire

quatre × quatre =